lundi 20 juin 2011

Thalie à la rencontre de ... Nadia Coste

Voilà plusieurs jours, je vous annonçais une très bonne nouvelle. Et bien, voilà, Nadia Coste, auteur de Fedeylins (qui pour moi est une pure merveille) m'a fait l'immense honneur de répondre à une petite interview. Je vous laisse savourer:

*Quel livre vous à conduit à l'écriture? Quel a été pour vous l'élément déclencheur de votre vocation?

Les premiers livres qui m’ont poussée vers l’écriture sont, je pense, des livres dans l’univers Star Wars. À force d’en lire, je m’énervais de ne pas trouver l’histoire que j’avais en tête… j’ai fini par l’écrire moi-même ! (et puis, commencer par de la fan-fiction me faisait moins peur que tout inventer, monde, codes et personnages, pour un premier roman). Ça m’a permis de faire le premier pas, « d’oser » écrire.

Plus tard, il y a eu « L’assassin royal » de Robin Hobb, coup de foudre pour la fantasy et évidence : c’était ça que je voulais faire. J’écrivais depuis quelques années, et ça a été le point de départ de ma recherche de l’univers des fedeylins. Le passage entre un simple loisir et une démarche plus professionnelle pour aller jusqu’à l’édition.

*Où puisez-vous votre inspiration? [J'ai été très impressionnée par la complexité du monde des Fedeylins et surtout par la nouveauté des codes que vous proposiez, c'est du jamais lu et c'est une vraie bouffée d'oxygène pour le rayon jeunesse].

Je me pose beaucoup de questions durant les périodes de création d’univers (pour Fedeylins, j’ai passé un an à tout préparer avant d’écrire une seule ligne). La base, se sont des « et si ? » et des « pourquoi ? ».

Par exemple : « Et si un personnage n’avait pas de destin alors que tous les autres en avaient un ? » m’a amenée à réfléchir à « Oui, mais qui donne les destins ? Comment ? Quand ? » etc.

Pour mon inspiration, je ne sais pas. Je fonctionne plus au travail qu’à l’inspiration (je n’attends pas que l’illumination me tombe dessus !). Dans tous les cas, je pense que l’univers des fedeylins reflète beaucoup qui je suis (pour le rapport à la nature, la question de la place de l’homme en tant que reproducteur dans la société, la maternité, par exemple). On met beaucoup de soi dans ses histoires, consciemment ou non.

J’aime aussi me baser sur les ressentis, les émotions. J’aime me poser la question de savoir ce qu’on ressent dans telle ou telle situation, et d’essayer de le retranscrire à travers mes personnages. J’aime ce côté sensitif de l’écriture.

*A quoi vont correspondre les 4 tomes? [Lorsqu'on lit les rives du monde, le temps passe vite, Cahyl grandit, devient un homme et prend son envol, beaucoup penserait à une trilogie]

Ah, difficile de ne pas tout dévoiler ! Disons que, dans le second tome, on en apprendra plus sur les gorderives. C’est aussi un tome d’errance et de douleur (après tout, il s’appelle « Aux bords du mal » !). Il est plus sombre et plus dynamique que le premier. Vous y rencontrerez également mon personnage préféré !

Le tome 3, « sous la surface », apportera de nombreuses réponses cruciales (notamment au sujet des Pères !). Cahyl sera amené à faire des choix… qui le conduiront jusqu’au tome 4, où tout ne sera pas toujours simple !

Plutôt qu’une trilogie, je pense plutôt à ce cycle comme deux dyptiques : beaucoup de portes ouvertes dans le tome 1 sont fermées dans le 2. Et les tomes 3 et 4 forment vraiment un tout.

*Avez-vous réussi à "compléter vos tablettes" pour les chapitres du tome 3? [Ce qui m'a touchée est que vous fassiez appel à vos lecteurs sur votre blog]

Oui, ça y est !

J’avais beaucoup de possibilités, de choses à dire, mais j’ai aimé donner la parole aux lecteurs pour savoir ce qu’ils avaient envie de connaître ! J’ai dû ajuster, car certains sujets sont déjà abordés dans le tome 2, mais je suis assez contente du résultat.

*Peut-on imaginer un roman du point de vue de Glark ou Naï?[Ce qui est formidable dans votre roman, c'est qu'on sent que beaucoup de choses sont sur le point d'éclore et qu'il y a encore beaucoup à écrire, et du coup pour nous (veinards) à lire. D'où cette question.]

On pourrait l’imaginer (d’ailleurs, je vous ferais bien un petit spoiler du tome 2 à propos du point de vue de Glark, mais je vais m’abstenir ^^).

De mon côté, je pense écrire un autre cycle dans l’univers des fedeylins, avec un personnage de point de vue différent. C’est un personnage qui apparaît rapidement dans le tome 4 et qui a une histoire très éloignée de celle de Cahyl… donc ce ne sera pas une suite !

*Pour finir, quelques lignes de libre expression dans lesquelles vous pouvez parler de votre actualité, de ce qui vous tient à cœur.

Merci beaucoup pour cette interview ! C’est toujours agréable de rencontrer (même virtuellement) des lecteurs qui ont aimé mon univers. J’espère que la suite comblera vos attentes…

Côté actualité, il y a beaucoup de fedeylins ! Les sorties, environ tous les six mois, demandent beaucoup de travail (parfois on me dit que les tomes ne sortent pas assez vite : je vous assure qu’on fait le maxi pour ne pas vous faire attendre trop longtemps !). Je suis ravie de pouvoir partager dès à présent la couverture du tome 2 avec les lecteurs. Je trouve qu’elle reflète magnifiquement l’ambiance et l’univers de cette histoire, et qu’elle forme une belle continuité avec celle du tome 1.

À part ça, j’avance également (à mes heures perdues, et elles ne sont pas nombreuses !) sur une trilogie jeunesse (à partir de 8 ans), un petit mélange entre « Le club des cinq » et « les cités d’or »…

Et, puisque j’ai carte blanche pour parler de ce qui me tient à cœur, j’en profite pour remercier une nouvelle fois le collectif CoCyclics, un formidable groupe de jeunes auteurs et lecteurs qui s’entraident pour rendre les manuscrits meilleurs. Je pense qu’ils m’ont fait gagner quelques années dans la publication de l’histoire des fedeylins !

Chacun a un univers très différent, et je vous invite vivement à découvrir les romans publiés cette année qui, comme fedeylins, ont bénéficié d’un regard extérieur et qui, après re-travail, on trouvé un éditeur. Je suis heureuse de continuer d’aider d’autres auteurs sur leurs manuscrits, avec l’espoir qu’ils vivent un jour une aussi belle aventure que la mienne. http://cocyclics.org

Un IMMENSE MERCI  à Nadia Coste pour m'avoir donné un peu de son temps. Grâce à elle, nous avons pu en apprendre un peu plus sur cet univers étonnant et détonnant des Fedeylins. Je vous invite à découvrir cette "série" (si on peut appeler Fedeylins comme ça) si vous ne la connaissez pas encore. C'est du bonheur, du bonheur et... du BONHEUR!!!
Vous en voulez plus? Vous avez raison, découvrez le blog de l'auteur.

4 commentaires:

  1. Superbe interview!! Et la lire me donne envie de courir m'acheter Fedeylins!! J'ai hâte de le découvrir! Merci Thalie pour cette belle surprise!

    RépondreSupprimer
  2. Je suis comme Lael, ça donne vraiment très envie de découvrir la série.

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai toujours pas eu le temps de commencer ce livre. Vivement les vacances ! ;)

    RépondreSupprimer