mercredi 2 janvier 2013

L'autre d'Audren

Date de parution : 31/08/06
Éditeur : Ecole des Loisirs (L')
Collection : Médium
Nb. de pages : 151 pages 
Prix: 9.70€

Note: 5/5 Coup de cœur absolu!!!

Quatrième de couverture:

Pénélope n'a pas une vie facile. Ça se voit tout de suite. Elle est lente, fragile, dégoulinante, timide. Elle fait pitié. Raphaëlle est la seule à lui parler, à l'accompagner sur le chemin du collège tous les matins, à l'inviter chez elle. Pénélope la suit comme son ombre, comme son chien. A côté d'elle, Raphaëlle la timorée passe pour audacieuse. En discutant avec son amie, Raphaëlle croit comprendre d'où viennent tous les soucis de Pénélope. Elle a une sœur cadette handicapée, Clotilde, dont ses parents s'occupent beaucoup. Elle se sent négligée. Elle est inquiète. Mais au fait, cette petite sœur, on ne la voit jamais. Comment l'aider sans la connaître ? Avec le soutien de Maxime, qui vient jouer du piano chez elle, Raphaëlle décide de foncer. Ce qu'elle a fait pour Pénélope, elle va le faire pour Clotilde !  
 
Ce roman? Je l'aime d'amour!
 
Quand plusieurs âmes écorchées se rencontrent...
Quand des adolescentes qui se cherchent, se perdent et se trouvent. Quand la vie prend le dessus, quand on est à chaque fois "ni tout à la fait la même ni tout à fait une autre"...
 
Ce roman est un bonbon. Je l'ai savouré de la première à la dernière page et j'en aurais bien repris encore.
Raphaëlle est notre guide dans cette lecture. Elle est nos yeux, à travers son histoire, nous faisons de surprenantes rencontres:
 
- Pénélope: une sorte de guimauve vivante, elle est l'amie de Raphaëlle, elle suit le mouvement, ne fait pas de vagues, se laisse porter... mais derrière sa passivité, cet aspect gélatineux, ennuyeux, se cache un secret piquant, acide, surprenant. Elle fait pitié à Raphaëlle mais cette dernière ne voudrait pas la blesser car c'est sa seule amie. Et même si elle voulait en changer, sans se l'avouer, elle en est dépendante.
- Jordan: L'homme à tout faire de la maison. A la fois protecteur, conseiller, confident, cuisinier, nounou... Jordan est un bonbon au miel: apaisant, rassurant. Il met de la couleur dans la vie de Raphaëlle. C'est une sorte de roseau pensant qui se plie mais jamais ne se casse. Cependant, notre jeune amie devrait faire attention car lui aussi pourrait lui réserver une sacrée surprise.
- Maxime: ahhhh Maxime. Le sucre d'orge. Le fantasme, le coup de cœur de Raphaëlle. Celui qui l'aide à se sentir vivante, celui qui lui retourne l'esprit, qui fait palpiter son cœur, lui met des papillons dans le ventre et qui semble pourtant inaccessible. Maxime le complice, le facétieux mais que veut-il vraiment, ou plutôt qui?
- et la mère de Raphaëlle dans tout ça? Un courant d'air, comme de la barbe à papa, sitôt dans la bouche sitôt oubliée. Et pourtant elle colle au doigts. Car oui cette mère absente n'en est pas moins omniprésente. Raphaëlle dit s'en passer et pourtant, elle l'obsède d'une certaine façon.
 
J'ai adoré ce roman qui nous rappelle qu'en chacun de nous il y a cet autre.
Quelle écriture! Quel talent! Je me suis attachée à chaque mot, à chaque phrase. Tout à fait écho en moi, m'a touchée, m'a emportée. J'aime l'univers d'Audren, ce fouilli si bien organisé, cette plume si aiguisée, cette douce folie, cette folie douce qui me parle, qui me plait! Un vrai bonheur!

4 commentaires:

  1. J'adore cette auteure ! je note ce titre que je ne connaissais pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'aimais déjà beaucoup avant mais depuis que je l'ai rencontrée et que j'ai lu ce roman-ci, je suis FANNNN!

      Supprimer
  2. J'ai emprunté des titres au CDI ! Lecture imminente ;)

    RépondreSupprimer
  3. Oh la la tu as l'air tellement enthousiaste, ça ne me peut que me donner envie ! ;-)

    RépondreSupprimer