lundi 17 juin 2013

L'arbre aux fruits amers d'Isabelle Wlodarczyk

Date de parution : 16/11/12
Éditeur : Oskar
Collection : Histoire et Société
ISBN : 978-2-35000-973-5
Nb. de pages : 123 pages
Prix: 9.95€

Note: 5/5 Bravo pour le texte ET le dossier à la fin!

Quatrième de couverture:

Inspiré d’une histoire vraie 1930. Dans le sud profond d’une Amérique toujours ségrégationniste, James Cameron, adolescent noir sans histoire, vit avec sa mère à Marion, une petite ville de l’Indiana. Entraîné par deux amis, Tommy et Abel, il prend part à un braquage qui tourne au drame. Les trois amis sont arrêtés. Ameutée par le Ku Klux Klan, une foule blanche crie vengeance et envahit la prison...
Les événements qui servent de toile de fond à ce roman sont authentiques. Ils ont inspiré le poète Abel Meeropol qui écrivit en 1937 Strange Fruit (Fruit amer), magnifique poème interprété plus tard par la chanteuse afro-américaine Billie Holiday* et connu dans le monde entier.
 
Un roman bouleversant!
 
On suit en parallèle l'histoire de deux jeunes garçons, James, un adolescent noir plutôt bon élève et sans histoire et Sam, le fils du shérif, un ado blanc aux envies de révolte. Deux mondes qui s'affrontent, les noirs contre les blancs, les blancs contre les noirs. D'une part ceux qui sont animés par une haine vicérale face à la différence de couleur de peau, de l'autre ceux qui ont envie de vivre comme tout le monde, quitte à flirter avec la légalité ou commettre de menus larcins.
Un jour, James se laisse entraîner par deux copains et tout dérape, sa vie bascule... mais pas seulement. De son côté, Sam rejoint le Ku Klux Klan, la haine est en marche, le chaos prêt à s'abattre.
 
Les adultes, bien que placés en arrière plan ne sont pas laissés en reste. La mère de James, Véra, qui a sué sang et eau toute sa vie pour faire subsister ses trois enfants est bouleversante! Plus spectatrice que réelle actrice, elle assiste impuissante et désemparée à la descente aux enfers de son fils. Non loin de là, le père de Sam, le shérif Stratley, a honte de ce que devient son fils et va tout faire pour venir en aide à James. Mais parviendra-t-il à le sauver?
 
Un roman sensible dans tous les sens du terme. Un roman qui vous prend aux tripes du début jusqu'à la fin. Un roman basé sur une histoire vraie ce qui remue d'autant plus.
Je dois tout d'abord souligner le travail d'écriture de l'auteure. Les mots sont lâchés, tels des upercutes, et ne nous laissent pas de marbre. En effet, Isabelle Wlodarczyk nous replonge aux cœur de ces années terribles où le simple fait d'être noir était considéré comme une injure pour certains. Les faits sont posés avec justesse, sans concession, implacables, avec réalisme.
Chacun ses torts, chacun ses qualités... aucun des personnages ne laisse indifférent! C'est le deuxième grand point fort de ce roman. Il n'y a pas de réel innocent, que des coupables à degrés différents: des êtres humains en somme. De l'enfant qui essaye de se démarquer à tout prix de son père, haut symbole de l'autorité; de cette femme qui est trop fière pour voir ce que devient son fils; de cet adolescent qui n'est pas né du bon côté et qui veut se faire entendre; ou encore de cet homme sensé être respecté qui a honte de sa progéniture: personne n'est épargné! Il y a un réel équilibre au final entre chaque personnage... Et c'est ce qui rend le récit d'autant plus remarquable à mes yeux.
Enfin, juste après l'histoire, on trouve un dossier de qualité comprenant des photos et expliquant dans les grandes lignes: la période de l'esclavage à la ségrégation, ce qu'est le Ku Klux Klan, ce qu'on appelle "lynchages", comment les droits civiques ont évolué. C'est passionnant et à la portée de tous dès 12 ans!
Ce livre est pour moi un ÉNORME coup de cœur!

*Découvrez Strange Fruit (Fruit amer) interprété par Billie Holiday

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire