lundi 24 février 2014

La symphonie des abysses livre 1 de Carina Rozenfeld

Date de parution : 13/02/14
Editeur : Robert Laffont
Collection : R  
EAN : 9782221140383
Nb. de pages : 456 pages
Prix: 17.90€

Autres livres du même auteur Phaenix tome 1 et tome 2

Note: 5/5

Vous pouvez acheter ce livre sur Decitre


Quatrième de couverture:
 
L'Anneau, cet immense atoll avec en son centre le Cercle - une étendue d'eau de mer parfaitement circulaire - est cerné par le Mur, une haute barrière d'une trentaine de mètres, électrifiée, infranchissable. Sous son ombre, des hommes et des femmes vivent là, répartis dans des villes et villages si éloignés les uns des autres qu'ils ont oublié leurs existences respectives. Un point commun relie pourtant ces différentes communautés : le Règlement Intérieur et son code ultra restrictif.
Trois personnages principaux : Abrielle, Sa et Ca. Trois destins différents qui vont finir par se croiser pour composer la mystérieuse Symphonie des Abysses. Abrielle est une réminiscente. Elle porte en elle des mélodies et des chants dans un village où la musique est strictement prohibée, où la pratiquer est devenu un crime. Jusqu'au jour où elle entend un chant qui vient des profondeurs de la mer : la Symphonie des Abysses.
C'est pour cette raison qu'elle devra tout quitter et laisser derrière elle les seuls repères de son existence... Quant à Sa et Ca, deux Neutres, ni hommes ni femmes, ils s'aiment dans une ville où les sentiments sont interdits. Deux futurs hommes qui vont devoir fuir leur quotidien afin de devenir les adultes qu'ils veulent être. Tous les trois finiront par se retrouver afin de construire leur identité et changer le destin de l'Anneau, grâce à la Symphonie des Abysses...
 
Une auteure française incontournable pour en Young Adult...
 
Plusieurs parties dans ce roman. Tout d'abord nous suivons l'histoire Abrielle. Elle vit dans une sorte de tour sombre, grise étriquée. Elle fait partie d'une communauté régie par des règles très strictes dont une terrible: interdiction de faire de la musique. Abrielle nous apparaît différente de ses semblables et peu à peu nous apprenons en quoi elle se différencie. Un jour, un acte terrible la contraint à fuir son "clan", abandonnant sa mère, n'ayant d'autre choix que de disparaître à tout jamais. Ce faisant, sa route nous conduit à deux personnages très curieux: c'est la deuxième partie du roman, celle de Ca et de Sa, des êtres neutres, sans sexe distinct, des "iels" (pronom personnel inventé par l'auteure), qui vivent eux dans une ville également régie par des règles strictes dont une particulièrement cruelle: ne jamais toucher un de ses semblables. En effet, nos deux protagonistes vivent dans un monde où les embryons sont conçus en laboratoire et ce sont des mères porteuses qui leur donne la vie. Chacun a une fonction bien précise dans la ville. Sa et Ca arrive à l'âge de 18 ans, âge très important où ils choisissent de devenir des "Il" ou des "Elle". Choix crucial qui peut être lourd de conséquence car iels ne pourront pas revenir en arrière. Sa et Ca s'aiment (ce qui est rappelons-le formellement interdit) ils arrivent à vivre leur amour caché, mais un évènement va les contraindre à fuir.
Troisième partie, la rencontre entre Sa, Ca et Abrielle: leur point commun? Vivre dans un même atoll divisé en plusieurs "mondes", "communautés" dont ils ignoraient tout. Cet atoll est cerné par un mur infranchissable. Les trois compères vont devoir fuir mais jusqu'où? Comment ne pas rejoindre son point de départ (et oui, un cercle, forcément on tourne en rond, euh, oui bon vous avez compris ce que je veux dire)? Quelles épreuves et rencontres vont-ils faire?
 
Il y a fort à parier que La symphonie des abysses fera parler de lui!
C'est un livre qui non seulement est qualitatif mais qui en plus aborde des sujets "controversés".
J'ai été captivée pour ma part de la première à la dernière page. Ca va vite, c'est ambitieux, cela couvre beaucoup de choses, c'est entre le roman d'anticipation et le roman d'aventure, c'est original et très bien écrit. Je trouve que les sujets "sensibles" (comprenez au cœur de l'actualité et donc sujets à débat) sont abordés avec beaucoup de pudeur et de naturel. J'ai eu peur que l'auteure ne s'éparpille et nous perde en cours de route mais pas du tout, Carina Rozenfeld tient les rennes de son roman jusqu'à la dernière page. Les personnages sont forts, l'idée de Ca et Sa... il fallait y penser, difficile de rester de marbre (en tout cas pour moi). Un livre palpitant, sans temps mort, sans redites, avec beaucoup de suspense, un touche de huit clos un brin angoissant (le coup du Mur personnellement même si l'Atoll est grand euh je ne pourrais pas) et surtout une action qui va crescendo et jamais ne retombe. un livre qu'on ne peut pas lire en diagonale, chaque élément est important.
La barre est très très haute pour la suite mais je ne doute pas que le livre 2 sera à la hauteur. Pour ma part, je suis impatiente! 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire