jeudi 18 juin 2015

Le coeur du problème de Christian Oster

Sortie prévue pour le 20 août 2015
 
Editeur: L'Olivier
EAN: 9782879297798
Nb. de pages: 192
Prix:
 
Note: 3/5
 
 
Quatrième de couverture:
 
En rentrant chez lui, Simon découvre un homme mort au milieu du salon. Sa femme Diane est en train de prendre un bain. Sans lui donner aucune explication, elle lui annonce qu'elle le quitte et part.
 
 
Une idée vraiment originale...
 
Simon rentre chez lui comme à son habitude. Sauf que ce jour là, un homme git à terre.
Mort.
Sa femme est tranquillement en train de prendre un bain. Lorsqu'il l'interroge, elle ne répond rien. Il insiste alors, elle lui annonce qu'elle s'en va. Elle le laisse gérer seul le problème.
Simon ne s'énerve pas, la laisse partir et se retrouve en tête à tête avec le cadavre.
Doit-il appeler la police? Se débarrasser du corps?
Il ne veut pas que sa femme soit inquiétée et en même temps, il ne veut pas avoir de problème non plus. Alors, Simon va faire ce qui lui semble le mieux...
 
 
Un roman qui démarre très fort, qui cueille le lecteur dès le départ.
Il aurait pu être vraiment un énorme coup de cœur si ce n'est la fin qui me laisse trop sur ma faim.
J'ai adoré les idées proposées, l'auteur nous sert un récit proche de l'absurde (comme la situation notons bien), détonante, il fait intervenir des personnages secondaires truculents, mystérieux. Tout comme Simon, on ne sait pas trop où cela va nous mener et du coup j'aurais aimé une autre fin, plus aboutie, plus précise, ouverte peut-être mais avec un minimum de tuteurs pour que je ne sois pas aussi perdue. Alors oui, cela reflète aussi le sujet mais pour moi c'est un tantinet trop.
Reste que si vous avez envie d'être surpris, de lire quelque chose de différent, c'est le roman qu'il vous faut car l'écriture de Christian Oster vaut tout de même le détour.

10 commentaires:

  1. bonjour, je suis tout à fait d'accord, une bonne intrigue, de bons personnages et un bon rythme, mais la fin? Quelle fin d'ailleurs?

    RépondreSupprimer
  2. Je le note dans un coin de ma tête pour le chercher à la rentrée ! L'idée de départ me plait bien. Dommage que la fin ne soit pas aussi bonne que le reste du roman.

    RépondreSupprimer
  3. Vous ne devriez pas publier la « critique » d'un livre avant qu'il soit disponible en librairie. Ce n'est pas une pratique correcte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vois pas en quoi cela est une "pratique incorrecte". Je suis libraire et mes clients viennent avec leur liste. Les blogs aident les gens à faire des choix parmi une offre très étendue. Si cela vous dérange, ne lisez pas ces "critiques".

      Supprimer
    2. Ce n'est pas une pratique correcte pour l'auteur : le lecteur ne peut pas se faire une idée par lui-même puisqu'il ne peut pas encore acheter le livre. Ce n'est pas difficile à comprendre. Vous pouvez ainsi tuer un livre avant même qu'il ne sorte.

      Supprimer
    3. J'ai trop de respect pour le métier d'auteur et celui des éditeurs pour leur nuire d'une quelconque façon. Je ne livre pas suffisamment le contenu pour "spoiler" le futur lecteur de ce qui l'attend dans les romans que je présente. Je ne fais que donner mon opinion.
      Si vraiment je n'ai pas aimé une lecture, je ne chronique pas le roman en avance ou bien je vais argumenter de façon à ne pas dégoûter ceux qui pourraient aimer tel ou tel livre.
      J'aime beaucoup la plume de Christian Oster, que ce soit en jeunesse ou bien ici en roman adulte. Rien dans mes propos ne va dans le sens de "tuer" le livre (bien au contraire).
      Je trouve vos propos un peu excessifs par rapport au modeste impact de mon blog.
      Les autres commentaires des personnes qui me suivent devraient vous rassurer, ils ont envie de découvrir ce roman.
      Après, je suis pour la libre expression donc je respecte votre opinion bien que je ne la partage en aucun cas.

      Supprimer
  4. Votre analyse me touche,elle est riche et pleine de finesses.Je partage ce sentiment d'inachevé que l'on ressent toujours au terme d'un roman d' Oster comme s'il s'agissait presque d'un effet volontaire de la part de l'auteur.Malgré vos réticences,je lirai ce livre avec la joie de retrouver un bon ami qui n'avait pas donné de ses nouvelles depuis un certain temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous remercie pour votre message. Mes réticences ne sont pas si grandes, j'aime vraiment le style de Christian Oster qui a une vraie plume et des idées qui changent. Les fins ouvertes je ne suis pas contre mais là, c'est un peu frustrant... Peut-être que je n'avais pas envie de quitter les personnages de cette façon... Je vous souhaite une bonne lecture (car elle le sera), n'hésitez pas à me donner votre avis quand vous l'aurez lu.

      Supprimer
  5. Tout à fait d'accord avec les commentaires élogieux sur le dernier opus de Christian Oster chez l'Olivier ( à paraître le 20 août ). Un livre étonnant, envoûtant, une écriture ciselée, flamboyante, certes une petite frustration également sur la fin, un petit sentiment d'inachevé, mais au final chacun peut choisir sa propre fin, celle de l'histoire bien sûr, pas la nôtre ( sic ) . Un superbe roman à déguster sans modération, surtout si on aime la belle écriture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, superbe écriture, je suis bien d'accord. Vous avez un bel avis sur ce roman. Merci de nous le faire partager. Bonne soirée

      Supprimer