Home sweet home d'Alice Zéniter et Antoine Philias

Date de parution : 13/03/2019
Éditeur : École des Loisirs (L')
Collection : Médium +
ISBN : 978-2-211-23997-4
EAN : 9782211239974
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 304 pages
Poids : 0.42 Kg
Dimensions : 15,0 cm × 22,0 cm × 2,5 cm
Prix: 15.50€

Note: 17/20

Résumé:

Cleveland, 2008. Lors de la crise des subprimes aux Etats-Unis, la ville de Cleveland (Ohio) est frappée de plein fouet. Anna, 17 ans, fuit sa famille en faillite et ses parents défaillants, avec ses frères jumeaux Chris et Bog. Direction Winston High, le lycée de la ville, abandonné. Ils seront peu à peu rejoints par d'autres jeunes livrés à eux-mêmes ou fugueurs, Oliver, Dean, Lily, Dalila, Bart... Puis Elijah qui trouve aussi refuge au sein de ce grand paquebot qui prend l'eau pour tenter de rester à la surface de cette ville qui sombre. A la tête de cette petite bande, Anna tente de maintenir le cap pour faire face au quotidien. Système D, débrouille, la bande s'organise pour survivre. La petite communauté repose sur un fragile équilibre. Jusqu'à l'arrivée de Marcus et des Pèlerins.

Le vaste bordel. Cleveland, 2008. La crise des subprimes frappe les États-Unis. Des enfants, des ados, de jeunes adultes fuient leurs foyers devenus invivables. Ils trouvent refuge dans un vieux lycée désaffecté. Parmi eux, se trouve Anna. C'est une meneuse un peu malgré elle. Elle dirige sa "bande" de main de fer. Elijah arrive et bouleverse l’ordre établi. Au départ méfiante, Elijah vient des beaux quartiers et détone complètement, Anna finit par intégrer définitivement le jeune homme au sein du groupe. Il devient peu à peu un repère, puis une épaule sur laquelle s'appuyer. Les deux jeunes gens se rapprochent.
Mais leur microcosme si bien organisé se trouve bouleversé par un événement imprévu qui risque bien de compromettre tout ce qu'ils avaient réussi à construire et à préserver.
La fin de la liberté retrouvée?

J'étais heureuse de retrouver l'écriture très engagée d'Alice Zéniter. Lorsque j'étais libraire, j'ai eu la chance de la recevoir à l'occasion de la sortie de l'excellent Juste avant l'oubli (chroniqué ICI) lors de la rentrée littéraire de 2015 et j'avais adoré sa façon de parler littérature. C'était au rayon littérature française. Souvenirs.
J'aime sa façon de tourner ses phrases, sa façon de nous emmener dans l'histoire. Un vrai bonheur de lire un roman pour ados (qui est ce que je préfère lire). Elle partage ce roman avec Antoine Philias que je ne connaissais pas mais dont l'écriture se fond bien avec celle d'Alice Zéniter. Les deux personnages principaux se répondent bien et en tant que lecteur on aimerait que cette parenthèse enchantée créée dans ce lycée ne prenne jamais fin...
Le roman est vraiment bon, percutant, parfois mordant, il met en avant une jeunesse engagée, une jeunesse qui veut se faire entendre mais au final une jeunesse qui aspire à la paix et à l'équilibre.
Mention spéciale aussi pour le relooking de la collection qui est une vraie réussite.
A lire absolument!!!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

im@mie de Susie Morgenstern

C'est l'heure du bilan #1: 2018

40 défis pour protéger la planète de Sophie Frys, Cynthia Thiéry