Spill zone tome 2: le vœu brisé de Scott Westerfeld illustré par Alex Puvilland

Date de parution : 13/02/2019
Éditeur : Rue de Sèvres
ISBN : 978-2-36981-581-5
EAN : 9782369815815
Format : Album
Présentation : Relié
Nb. de pages : 242 pages
Poids : 0.688 Kg
Dimensions : 18,7 cm × 25,5 cm × 1,6 cm
Prix: 16€

Note: 16/20

(Re) découvrir la chronique du tome 1 en CLIQUANT ICI

Présentation de l'éditeur:

ll y a trois ans un événement a détruit la petite ville de Poughkeepsie, changeant à jamais la réalité de ses frontières. Désormais d’étranges phénomènes et des dangers mortels guettent tous ceux qui s’aventurent dans cette zone. La dernière fois qu’Addison y est allée, c’était pour récupérer une disquette radio-active en échange d’un million de dollars. Mission accomplie mais au dépens des règles de sécurité qu’elle s’était imposée : ne pas mettre un pied à terre ni toucher quoi que ce soit. Depuis cette incursion, elle n’est plus tout à fait la même. Parallèlement à son aventure, une autre Spill zone radioactive a été répertoriée en Corée du Nord et un certain Don Jae a vécu la même expérience. Lui aussi en est revenu changé et cherche à comprendre les différences et similitudes entre ces deux territoires . Le FBI est à présent sur le coup. Alors qu’Addison décide de quitter la région pour offrir une vie meilleure à sa petite soeur Lexa, Vespertine, l’esprit échappé de la Spill zone qui prenait vie sous les traits d’une poupée de chiffon - prend désormais possession du corps de Lexa. Addison saura-t-elle l’en délivrer ? C’est sans compter sur les liens très particuliers qui lient la jeune fille et l’étrange esprit ...

Vespertine a toujours autant d'emprise sur Lexa. Addison va tout faire pour s'en débarrasser mais cette dernière va prendre possession du corps de Lexa. Comment faire pour la délivrer? Addison va recevoir une aide inattendue mais de nouveaux dangers rôdent...

J'aime toujours autant l'atmosphère post apocalyptique qui se dégage de cette BD, c'est vraiment déroutant et angoissant.
Le lecteur va avoir des réponses dans cette seconde partie, comme je m'y attendais dans le premier.
Je n'ai pas été déçue, bien au contraire. Le lien entre Lexa et Vespertine est glaçant et digne d'un film d'épouvante et le côté tête brûlé d'Addison me plaît beaucoup.
Par contre, je ne suis toujours pas sensible aux illustrations, trop esquissées à mon goût, en particulier pour tout ce qui touche à la Spill Zone (même si le choix des couleur utilisées trouve un sens avec les révélations faites dans cet opus).

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

im@mie de Susie Morgenstern

C'est l'heure du bilan #1: 2018

40 défis pour protéger la planète de Sophie Frys, Cynthia Thiéry