lundi 28 mars 2016

Plus froid que le pôle nord de Roddy Doyle

Date de parution : 10/02/2016
Éditeur : Flammarion jeunesse
Collection : Tribal
ISBN : 978-2-08-126424-3
EAN : 9782081264243
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 261 pages
Poids : 0.265 Kg
Dimensions : 13,4 cm × 21,0 cm × 1,7 cm
Prix: 13€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

La mère de Erin a abandonné cette dernière alors qu'elle n'était qu'un bébé. Treize ans plus tard, elle réapparaît subitement et demande à lui rendre visite... Afin d'éviter ces retrouvailles, Sandra, la belle-mère de Erin, emmène ses deux garçons Johnny et Tom pour un safari en traîneaux à chiens, au nord de la Finlande. Tout se passe pour le mieux, jusqu'au jour où les deux garçons perdent la trace de leur mère.
Sans attendre les adultes, ils partent alors à sa recherche... Johnny, Tom et Erin devront faire preuve d'un grand courage afin de retrouver leurs mères.
 
 
Erin est une adolescente mal dans sa peau, en pleine crise qui rejette tous les membres de sa famille. Sa mère biologique est partie, la laissant seule avec son père alors qu'elle n'était encore qu'un bébé. Mais voilà, treize ans plus tard, elle réapparaît. 
Sandra, sa belle-mère qui prend le large avec ses garçons dans le nord afin d'éviter cette confrontation et laisser Erin et son père gérer cette situation. Mais rien ne va se passer comme prévu...
Les deux demi-frères d'Erin vont devoir apprendre à compter l'un sur l'autre pour porter secours à leur mère disparue lors de leur périple dans le Nord tandis que le père, dépassé par les événements, va tenter le tout pour le tout pour retrouver un semblant de cohésion familiale et à encore les évènements risquent de lui échapper.
Comment cette famille va-t-elle se reconstruire? Sandra sera-t-elle sauvée à temps?

Une belle écriture, des sentiments mis à mal, chacun des membres de cette famille recomposée va devoir se serrer les coudes. Certains voiles du passé vont être levés et ainsi permettre à cette famille attachante de prendre un nouveau départ. Chaque personnage va devoir apprendre à aller de l'avant et se remettre en question afin que chacun trouve enfin sa place et que la famille vive en harmonie.
Une jolie découverte!
                          

dimanche 27 mars 2016

Aquarellum par Sentosphère


Les loulous adorent faire des Aquarellum. Pourquoi? Parce que c'est inratable et que le résultat est toujours épatant!

LES PLUS:
 
- Deux matières: l'une qui absorbe la peinture et l'autre plastifiée qui la rejette.
Du coup, si l'enfant déborde, ce n'est pas grave car la peinture n'adhère pas.
- Une petite pipette qui permet de poser la juste dose dans la palette
-Des petits pots d'aquarelle que l'on peut réutiliser avec de nouvelles planches
 
 
Réalisé par un loulou de 6 ans
 

Réalisé par un loulou de 8 ans
 

Travail en cours d'un loulou de tout juste 5 ans
 
De beaux tableaux qui valoriseront le travail des enfants, leur permettront d'affiner leur motricité et enfin développeront leur créativité.
 
Avis de mon loulou de 8 ans:
 
C'est génial! Parce c'est facile, c'est beau et très artistique. J'aime bien les modèles et on découvre de jolies couleurs. C'est lumineux parce qu'il y a beaucoup de couleurs. On peut inventer de nouvelles couleurs. A la fin c'est très beau.
 
Avis de mon loulou de 5 ans:
 
C'est très beau, c'est facile. J'aime bien parce que je ne déborde pas. Il y a beaucoup de couleurs: du vert, du jaune, du orange, du bleu... C'est moi qui décide.

 


Juste une fois d'Alexandre Jardin


Date de parution : 09/03/2016
Éditeur : LGF/Livre de Poche
Collection : Le Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-08749-6
EAN : 9782253087496
Format : Poche
Présentation : Broché
Nb. de pages : 227 pages
Poids : 0.13 Kg
Dimensions : 11,0 cm × 17,8 cm × 1,2 cm
Prix: 7.10€

Note:4/5

Quatrième de couverture:

A trois heures de son mariage new-yorkais, César dévisage la soeur cadette de celle qu’il s’apprête à épouser et comprend que c’est elle, la femme de sa vie. « Puisque notre histoire n’est pas possible, j’aimerais que nous nous aimions... juste une fois, lui propose-t-il. Pour n’avoir aucun regret. Choisis le moment Hannah. Et je ferai comme si je n’avais rien dit. J’attendrai «. Quinze ans plus tard, ils se retrouvent au bord d’un lac québécois, à trois semaines du mariage d’Hannah. Sera-t-elle fidèle à sa parole ou à ses souvenirs ? Veuf, César est guéri de tout romantisme. Revenue de ses rêveries, Hannah a renoncé au sentimentalisme. Peut-on croire encore à la passion quand on a cessé d’y croire ?
 
Après de nombreuses déconvenues amoureuses, Hannah décide de se marier avec un homme sans passion et sans surprise. Ainsi, elle pense éviter de souffrir à nouveau. Mais c'était sans compter sur le retour de César, le mari de sa défunte sœur. Ce dernier lui avait en effet fait il y a fort longtemps une proposition surprenante: celle de s'aimer juste une fois intensément quand elle jugerait le moment opportun. Proposition qui ne cesse de la hanter malgré elle.
Alors, Hannah succombera-t-elle? César est-il vraiment sincère?
 
Quelle joie de retrouver Alexandre Jardin!
J'ai dévoré bon nombre de ses romans adolescente et j'avoue ne pas avoir résisté à la tentation de lire celui-ci. Je trouve que c'est un auteur qui parle au cœur de ses lecteurs et ça fait du bien. On sait d'avance que l'on va passer un agréable moment de lecture avec des rebondissements et du romantisme, de l'amour et de beaux sentiments.
Un livre agréable qui vous fera passer un bon moment de lecture. Le personnage d'Hannah est attachant, voire bouleversant pas moments, l'histoire tient ses promesses, elle nous tient en haleine jusqu'au dénouement final.   
J'aime!      

Dancefloor thérapie d'Elisabeth Brousse

Date de parution : 28/01/2016
Éditeur : Michel Lafon
ISBN : 978-2-7499-2749-7
EAN : 9782749927497
Format : Grand Format
Présentation : Broché
Nb. de pages : 301 pages
Poids : 0.405 Kg
Dimensions : 14,1 cm × 22,6 cm × 2,7 cm
Prix: 17.95€

Note:4/5

Quatrième de couverture:

Avant, j’évoluais dans un carré confortable et ambitieux, entre mes rêves de prince charmant et mon travail à responsabilités. A 31 ans, ça n’est pas facile de tout chambouler, mais j’ai réussi ! Dès que le chirurgien est entré dans ma chambre d’hôpital pour m’annoncer que j’étais atteinte d’un cancer, j’ai mis au point ma stratégie de survie. Petit a : ignorer son diagnostic. Le déni est mon ami.
Je ne suis pas malade. Je n’ai pas peur de mourir. Voilà. Petit b : occuper mon esprit le jour et mon corps la nuit, à coups de rébellion au travail, de musique, de mojitos et de nouveaux amis. Tout est bon pour oublier le cancer, le problème. Sinon, comment continuer à vivre ? J’ai déjà un nom pour ma méthode : la Dancefloor thérapie.
 
Le journal intime truculent d'une jeune trentenaire qui vient d'apprendre qu'elle avait un cancer de la thyroïde et qui feint de l'ignorer et de continuer sa vie dans le déni.
De soirées trop arrosées avec des potes de fortune en découverts plus qu'astronomiques, de désillusions amoureuses en déprimes, Elisabeth Brousse nous fait rire aux éclats et nous touche en même temps.
L'écriture est moderne, simple et efficace. On s'attache, on rigole, on s'inquiète, on s'identifie mais surtout on passe un délicieux moment de lecture.
Un roman qui se dévore et qui nous fait voir la vie couleur arc-en-ciel parce que la vie est multiple, parce que l'on est qui on veut quand on veut à condition de le vouloir.
J'ai trouvé ce roman rafraichissant et en même temps assez profond, comment aurait-on réagi? Est-ce que l'on aurait pas essayé aussi de noyer une réalité trop lourde à porter? 31 c'est jeune, on ne s'imagine pas que la mort pourrait frapper à notre porte, tant de chose à vivre, à découvrir...
 A découvrir!

jeudi 24 mars 2016

Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain

Date de parution : 30/09/2015
Éditeur : LGF/Livre de Poche
Collection : Le Livre de Poche
ISBN : 978-2-253-01749-3
EAN : 9782253017493
Format : Poche
Présentation : Broché
Nb. de pages : 160 pages
Poids : 0.102 Kg
Dimensions : 11,0 cm × 17,8 cm × 1,0 cm
Prix: 6.10€

Note: 5/5

Quatrième de couverture:


«Salut, bande d'enculés !» C'est comme ça que je salue mes parents quand je rentre à la maison. Mes copains me croient jamais quand je leur dis qu'ils sont sourds. Je vais leur prouver que je dis vrai. «Salut, bande d'enculés !» Et ma mère vient m'embrasser tendrement. V P. Sans tabou, avec un humour corrosif, l'auteur raconte. Ses parents, sourds-muets. L'oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot.
Le quotidien. Les sorties. Les vacances. Le sexe. D'un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie. D'une famille différente, un livre, pas comme les autres. Ce témoignage a inspiré le film, La Famille Bélier, sorti en 2014.Un récit autobiographique vif, piquant, mordant, tendre, tout sauf larmoyant. Un joli livre qui sonne juste. Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire.
Véronique Poulain nous amuse et nous émeut tout à la fois. Aussi instructif qu'original. Marianne Payot, L'Express. 

Un roman truculent composé de foultitudes d'anecdotes vécues par Véronique Poulain.
Avec un humour parfois caustique, elle passe du monde des entendants à celui des sourds en pointant habilement les différences et les décalages entre eux.
Ainsi le monde du silence est dépeint avec franchise, sans filtre en parfait mimétisme avec le langage des signes: sans fioriture ni détour. 
Le lecteur est plongé dans un univers détonant (et pourtant si proche), fascinant qui, s'il n'a pas toujours été facile à gérer pour Véronique Poulain adolescente, est riche d'enseignements.
J'ai adoré la façon dont l'auteure pose les choses, mélange les épisodes, c'est drôle et tendre malgré que l'auteure semble détachée. Véronique Poulain fait une magnifique déclaration d'amour à ses parents à travers ce livre, bien qu'elle ne les épargne pas, on sent tout de même la fierté sous les "piques".
Un livre habile, une très belle découverte,  une lecture qui fait du bien!