jeudi 19 juillet 2012

VOTRE ATTENTION S'IL VOUS PLAIT

L'année dernière je vous parlais de cette superbe association ICI
Pour rappel, Musigones est une "association lyonnaise qui intervient dans les services pédiatriques des hôpitaux du Grand Lyon pour apporter aux enfants des moments de partage et de rencontre autour de la musique."

Je viens d'apprendre par l'un de ces membres que l'association se voit contrainte l'an prochain de réduire ses heures d'intervention, faute de budget suffisant.
Aussi, ils sont en recherche de toutes les pistes susceptible de les soutenir.

A savoir: Musigones a  pris la décision de s'ouvrir à des adhérents extérieurs pour faire connaitre son action en élargissant son réseau!

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à les contacter via LEUR SITE

Nous pouvons tous faire quelque chose ne serait-ce déjà qu'en en parlant tout autour de nous. Je compte sur vous pour FAIRE DU BRUIT!!!



lundi 16 juillet 2012

L'étincelle d'or d'Eric Boisset

DATE DE SORTIE PRÉVUE 14/09/12
À VOS AGENDAS!!!
Éditeur : Magnard
ISBN : 978-2-210-96936-0
Nb. de pages : 256 pages
Prix: 13.20€

Note: 5/5






L'histoire:

La famille Medawar a quitté le Liban pour s'installer près de Paris. Le père, Nabil, est un très grand médecin qui a "inventé un appareil de détection des tumeurs cancéreuses" et qui pour mettre sa famille à l'abri du climat politique plus que tendu de son pays de naissance, a accepté de reprendre la direction d'une clinique en Seine-et-Marne.
Ils ont posé leurs bagages dans un domaine exceptionnel : Le domaine de This. Nous suivons l'histoire de Chadi, le fils unique, qui doté d'une intelligence hors du commun, va mettre au point des inventions toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Aidé de son ami Erwan le Kaïn, entre délices sucrés et formules incroyables, Chadi va faire une découverte des plus révolutionnaires...

Ce livre est une pépite!!!

Chadi est un jeune garçon de treize ans à l'allure totalement décalée: "cheveux hérissés", coiffés avec du gel rouge, et à l'allure "gothico-punk". Lorsqu'il arrive au collège, il ne passe pas inaperçu et (oh surprise!) va être très rapidement pris pour cible par les petits caïds de l'établissement. Erwan le Kaïn, intervient et très rapidement un lien très fort va unir des deux ados, entre respect et amour fraternel. Erwan va immédiatement être subjugué par le génie de Chadi et impressionné par le milieu plus qu'aisé dans lequel il évolue. Tout oppose les deux garçons: Chadi est riche, habite un domaine incroyable et est érudit tandis qu'Erwan est pauvre, il vit seul avec sa mère dans une cité en banlieue et a une intelligence normale. Pourtant, très vite, entre les deux fils uniques, une amitié incroyable voit le jour. Ce lien va être renforcé par un projet secret sur lequel travaille intensément Chadi.
Erwan découvre peu à peu que la vie de Chadi n'est pas aussi idylique qu'elle paraît. Il entretient une relation très spéciale avec sa mère Lamita. Entre les deux, la communication est perpétuellement conflictuelle. Le père est constamment absent, pris par ses responsabilités professionnelles.
S'ajoutent à ça de dangereux criminels qui vont mettre leur nez là où on ne les attendait pas, un garde du corps aussi tendre qu'impressionnant et la cigarette... Et nous obtenons un roman explosif, surprenant et prenant jusqu'au point final.

J'ai tout aimé dans ce roman actuel et rondement mené. L'écriture d'Eric Boisset est fabuleuse! Entre références érudites, la documentation politique, l'histoire d'amitié, la profondeur des personnages, je ne trouve rien à redire. Je suis passée par de nombreuses émotions en lisant ce livre: j'ai souri, j'ai ri, j'ai tremblé, je me suis inquiétée, j'ai versé une petite larme. C'est un livre surprenant qui regroupe habilement tous les ingrédients pour vous prendre aux tripes jusqu'à la fin.  Merci aux éditions Magnard pour ce cadeau, pour cette lecture qui est pour moi la meilleure dans sa catégorie pour cette année 2012 et qui rencontrera sans aucun doute le succès qu'elle mérite!





lundi 9 juillet 2012

Chronique de la mort blanche tome1: Avant les ténèbres de Nicolas Cluzeau

Date de parution : 12/10/11
Éditeur : Galapagos
ISBN : 978-2-8098-0564-2
Nb. de pages : 293 pages
Prix: 15.75€

ATTENTION POUR PUBLIC AVERTI!!!
(certaines scènes pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes, je ne le conseillerais pas avant 15 ans)

Note: 3/5




Quatrième de couverture:

Les Franges féeriques d’Orlandie sont la proie d’une bien étrange épidémie : ce sinistre fléau décime les magiciens et les druides, garants des libertés de l’île. Profitant de la vacance du pouvoir, Endrew, fils d’un seigneur maudit, se proclame Haut Roi. Les Marches méridionales refusent son autorité. Toute la région est alors entraînée dans la guerre civile.
Dans la tourmente, Arline et Sean, deux jeunes sorciers, secondés par un puissant troll, tentent de trouver le remède au mal qui frappe leurs semblables. Guidés par Lorcan, limier des Marches du sud, ils vont atteindre la Tour d’Émeraude. L’antique citadelle voilée de mystère pourrait bien détenir les réponses qu’ils cherchent désespérément.
Mais, au sein des ténèbres qui souillent la magie et rongent le cœur des êtres, l’espoir renaît peu à peu…


Bien qu'aimant la fantasy, je ne connaissais pas Nicolas Cluzeau* qui pourtant n'en est pas à sa première série. Quand on m'a proposé cette lecture, j'étais ravie. J'aime beaucoup la collection Galapagos dont la mise en page et les couvertures me plaisent.
Avant de plonger, je parcours l'objet et je vois un avertissement "à partir de 13 ans". Je trouve cet âge étonnant mais bon, je commence à lire.
Je dois dire que j'ai eu beaucoup de mal à entrer dedans et que j'ai failli le lâcher avant la fin tellement les noms, les situations, étaient complexes (je vous l'accorde c'est une situation fréquente pour un livre de fantasy puisque nous sommes en général dans un monde inconnu avec des créatures toutes plus surprenantes les unes que les autres). Mais pour lâcher un livre, il faut qu'il soit mauvais, ce qui n'est pas le cas de celui-ci. L'auteur écrit bien et c'est ce qui m'encourage à poursuivre. Ce n'est que vers la moitié (oui, quand même) qu'enfin je me sens plus à l'aise.
Je commence à m'attacher à Arline, la magicienne, et Lorcan, l'homme mystérieux. Je me mets à haïr le personnage d'Endrew qui n'est que cupidité, violence et avidité de pouvoir. Parshah, la combattante féline, se révèle incroyablement forte et m'intrigue de plus en plus. Les pages filent entre mes doigts, les situations deviennent critiques pour les personnages auxquels je suis attachée. Je dois encore m'accrocher pour comprendre certains passages ce qui casse un peu mon rythme de lecture. Frustration. J'avance encore, le couperet tombe. Non, ce n'est pas possible! Le rideau se baisse: fin du premier volume.

Plusieurs fois au cours de ma lecture, je me suis fait la réflexion que ce roman aurait davantage sa place au rayon adulte car il y a beaucoup de violence. Une scène où la jeune Deirdre se retrouve au main de Faunes sans scrupule avec les attributs "à l'air" et prêts à la torturer et lui faire endurer toutes sortes de sévices avant de la dévorer? m'a mis mal à l'aise (je précise qu'à chaque lecture pour ados, je me glisse dans la peau du dit ado). Voilà pourquoi je mets un avertissement pour ce livre je ne voudrais pas que des lecteurs sensibles soient "choqués" par certaines scènes.
Pour l'impression générale: je n'ai pas totalement accroché avec ce livre. Cependant, il y a tout de même de nombreuses questions qui demeurent sans réponse et je suis quelqu'un de très curieux aussi, je pense que je lirai le deuxième tome et que je ne pourrai être catégorique qu'à la fin de celui-ci. De plus, Nicolas Cluzeau écrit bien, sous sa plume les images, les sons s'animent... et c'est quelque chose à laquelle je suis sensible. Vous l'aurez compris, je suis un peu indécise, c'est donc une affaire à suivre...^^

* Né en 1968, Nicolas Cluzeau est l'auteur de nombreux romans de fantasy, dont Harmelinde et Deirdre, la tétralogie du Dit de Cythèle (rééd Blackbook 2011), Le Jour du lion (Mango, 2008), Rouges Ténèbres, Chasses olympiques, Lame de corsaire (Gulf Stream 2009 à 2011). Résidant à Istanbul, il partage son temps entre l'écriture, les jeux de rôle et les études historiques. (source decitre.fr)

samedi 7 juillet 2012

Poil de Carotte de Jules renard illustré par Olivier Desvaux

Date de parution : 24/05/12
Editeur : Tourbillon
Collection : Histoires universelles
ISBN : 978-2-84801-712-9
Nb. de pages : 195 pages
Dimensions : 18,0 cm × 21,0 cm × 1,7 cm
Prix: 14.15€
Découvrir le blog d'Olivier Desvaux


Note:5/5







Quatrième de couverture:

C'est l'histoire du petit dernier d'une famille de trois enfants. Il est surnommé Poil de Carotte par sa mère, Mme Lepic, qui ne l'aime pas, et qui ne cesse de l'humilier. Mais la vie à la campagne ne manque pas d'occupations: poil de Carotte aime chasser avec son père et son grand frère Félix, pêcher avec son parrain, se laver dans la rivière, se marier avec la voisine, embêter le chat et... transgresser toutes les règles de la maison.

J'aime quand les classiques sont à la portée des plus jeunes.
Cette collection chez Tourbillon est formidable!!! Je me répète^^
Accessible dès 10 ans (en tout cas pour ce titre), les enfants découvre des textes "universels", ou tout du moins incontournables en littérature.
Poil de Carotte n'est pas un texte facile. Publié pour la première fois en 1894, le vocabulaire et les tournures de phrases en surprendront plus d'un (tout ce que j'aime^^).
C'est un texte très surprenant. Poil de Carotte étant un enfant rejeté et battu par sa mère. Son aspect peu commun le distingue des autres enfants et de son frère et sa sœur en particulier.
Ce qui est étonnant c 'est que je n'avais que très peu de souvenirs de ce texte (que j'ai pourtant lu plus jeune) et pourtant, il est très marquant. Poil de Carotte n'apprenant que la malveillance et l'indifférence de sa mère va se révéler très "surprenant". Ainsi, il torture des animaux avec un acharnement troublant ou encore a une relation à la propreté plus que spéciale.
Ce texte étant autobiographique, on suppose que la misogynie de l'auteur puise allègrement dans son enfance et son rapport à sa mère. En tant que lectrice, je me suis insurgée des souffrances endurées par Poil de Carotte, son caractère de "tête à claque" est compréhensible quoique parfois poussé à l'extrême. Un enfant qui a besoin de reconnaissance et qui ne récolte que de l'indifférence ou bien des coups. Le père est faible et ferme les yeux sur l'attitude déplorable de son épouse. Bref, une lecture qui ne saurait laisser indifférent...


Les illustrations du livre sont très cohérentes avec le texte et sont de véritables tableaux. J'y suis très sensible en tout cas. C'est très délicat et réussi!


Je suis impatiente de découvrir d'autres textes de cette collection formidable et de vous en parler très bientôt. A suivre...

...J'aime faire découvrir les classiqueJ'a





 

jeudi 5 juillet 2012

Regarde, touche, écoute de Xavier Deneux

Date de parution : 05/07/12
Editeur : Tourbillon
ISBN : 978-2-84801-687-0
Dimensions : 16,2 cm × 16,8 cm × 2,5 cm
Prix: 13.95€

Note: 4/5







Un joli petit livre tout carton avec du toucher et des sons. Simple et efficace!!!


J'aime beaucoup la naïveté des illustrations ainsi que les couleurs choisies. Elles sont très parlantes pour les petits.
Xavier Deneux joue sur la rondeur, les contrastes c'est tout ce que j'aime pour les bébés et mon enfant est du même avis puisqu'il s'est jeté dessus dès que je lui ai donné^^


mardi 3 juillet 2012

L'été où ma vie a changé d'Alyson Noël




Date de parution : 05/07/12
Editeur : Michel Lafon
ISBN : 978-2-7499-1632-3
Prix: 19.95€
Voir le site d'Alyson Noël

DEUX LIVRES EN UN SEUL VOLUME!!!

Note: 3.5/5





Quatrième de couverture:

Tome 1 : Rendez-vous manqué

À quinze ans, Dorothy se prépare pour le plus bel été de sa vie : au programme, des journées entières à profiter de ses amies et, pourquoi pas, une histoire d’amour avec le plus beau garçon du lycée ! Mais le rêve tourne au cauchemar quand ses parents décident de l’envoyer chez sa tante à Tinos, une île grecque perdue au fin fond des Cyclades. Adieu les plages californiennes, bonjour l’ennui… A moins qu’une rencontre inattendue ne parvienne à lui rendre le sourire ?

***

Tome 2 : Une fille qui fait des vagues

À New York, Anne n’a pas pu prévoir des vacances de folie. Et pour cause ! Elle déménage sur la côte Ouest, direction la Californie. Malgré la villa immense et la plage privée, la jeune fille ne se sent pas dans son élément. Et pour ne rien arranger, elle entre rapidement en compétition avec Ellie, qui lui reproche d’avoir les faveurs de Chris, l’irrésistible surfeur. Le conflit se réglera sur le sable… et sur les vagues !

Alyson Noël est l’auteur du phénomène d’édition Éternels, numéro 1 en France. Elle vit aujourd’hui en Californie où elle se consacre entièrement à l’écriture.

Une lecture très girly idéale pour les vacances

Tout d'abord, parlons un peu de la première histoire...

Dorothy pense tout perdre en ce rendant sur cette île grecque qui semble tout juste sorti d'un roman du moyen âge (au moins ^^). Sur Tinos, le temps semble suspendu: les centres commerciaux, les connections internet, les réseaux sociaux (bref tout ce qui fait la vie des jeunes ados de maintenant) ont disparus ou presque. Heureusement Dorothy trouve quand même un café où elle peut connecter son ordinateur. Ouf! On a bien cru que c'était la fin du monde (Mais non, je ne suis pas ironique ou si peu...)
Dorothy va peu à peu apprendre à se déconnecter des autres et réapprendre à vivre à un rythme moins soutenu. Sa tante chez qui elle vit est très ouverte d'esprit et lui laisse beaucoup de libertés. Loin de la folle décrite par ses parents, elle va luia pporter énormément sur le plan humain. La jeune fille va également faire une rencontre inattendue qui pourrait bien la rendre moins superficielle et plus authentique. A l'écart de sa vie de paillette et de ses amis artificiels superficiels, Dorothy va gagner en maturité et peu à peu ouvrir les yeux sur la véritable personnalité de ceux qui l'entourent.

Une première histoire assez sympathique. L'idée semble convenue mais pour se détendre, c'est très bien. Le décor de carte postale fait rêver, j'aime bien la progression de Dorothy, il y a une jolie histoire d'amour. C'est pas mal.

Et que donne la deuxième histoire?

Anne arrive chez son père où elle doit vivre après le divorce de ses parents (tiens, mais on reprend la même chose que dans la première histoire? Voyons...). Là elle fait la connaissance d'un beau jeune homme brun au physique d'Apollon (euh...? Quelle surprise?! Avançons). Cette deuxième histoire suit en parallèle les quatre personnages féminins, ainsi, on apprend leur sentiments, leurs secrets, leurs désillusions etc. Entre compétitions, jalousie et surf, il y a de quoi faire...

Alors, si j'avais du faire un choix, je l'aurais mis en premier dans ce "recueil". L'histoire est moins captivante que la première et la fin est un peu trop rapide voire décevante en ce qui me concerne. Il manque des réponses à certains éléments, notamment sur le secret d'Ellie qui compte tout de même beaucoup pour elle et que personne découvre (ce qui est bizarre) ou encore sur sa relation avec son bouche trou "petit" ami qui n'est pas assez développée... Bref, à vouloir suivre trop de personnages, le lecteur se perd un peu et reste sur sa faim car du coup c'est un peu survolé.

Bilan sur ce livre?

Je pense et je me répète que c'est une lecture sympathique pour les vacances. J'ai bien aimé la première partie qui se lit très bien, qui passe très bien et qui fait rêver, beaucoup moins la seconde. Si les deux avaient été inversées alors cela aurait été mieux je pense. Reste que l'idée de rassembler les deux histoires et très bonne car économique (forcément) et pratique. La couverture appelle le soleil et le farniente.

dimanche 1 juillet 2012

Mortelle Adèle Tome 3: C'est pas ma faute ! de Miss Prickly et Mr Tan

Date de parution : 28/06/12
Editeur : Tourbillon
ISBN : 978-2-84801-737-2
Nb. de pages : 94 pages
Dimensions : 12,5 cm × 15,8 cm × 1,0 cm
Prix: 6.15€

Note: 20/20^^










Un 3ème volet tout aussi génial que les deux premiers!!!

Vous ne connaissez pas encore cette adorable peste haute comme trois pommes? Vous manquez quelque chose! Adèle est juste insupportable, délicieusement méchante, politiquement incorrecte bref, tordante à souhait.
Le cauchemar des parents? C'est elle! Le cauchemar des animaux? C'est elle! Inventive, pleine d'humour... noir et corcé, Adèle se révèle plus cruelle que jamais dans ce troisième tome. Fizz (le grizzly-hamster) ou Ajax (le chaton- lion) vont faire les frais de sa mauvaise humeur et vont être mis à mal. Mais la fin de ce volet quelque chose nous laisse penser que notre Adèle va montrer un nouvel aspect de sa personnalité. Sera-t-elle prise à son propre piège?
J'ai trop hâte de le découvrir dans le tome 4 J'aime pas l'amour, tout un programme n'est-ce pas?

En attendant la suite, voilà un BONUS:





Pour plus de Mortelle Adèle Cliquez ici