mercredi 21 septembre 2011

Le fabuleux roman de Sacha d'Angélique Barberal et illustré par Akicraveri

Quatrième de couverture :
Le « super » bulletin de Sacha horrifie sa mère ! En punition, elle lui inflige la lecture d’une histoire de princesse à la bibliothèque. Il ne doit revenir qu’avec un résumé digne de ce nom. Sacha implore, supplie, prétexte qu’il a le bras dans le plâtre, que lire « ça », ce n’est pas pour les garçons. Mais rien n’y fait. Sa mère est une prof de français en rage et impitoyable ! Direction, la Mordothèque ! Après avoir maudit tous ceux qui croisent son chemin, il empoigne un livre à contrecoeur…et se retrouve happé par l’histoire de Bulle, la princesse du Pays des grands Vents ! Pour se venger, le terrifiant Ouragan vient de transformer la jeune fille en poulpe la promettant ainsi au monstrueux Roi Pieuvre et à une mort certaine. N’écoutant que son courage, Sacha vole à son secours, affronte tous les monstres sous-marins et doit résoudre l’énigme pour contrer la malédiction. Jusqu’à la « fabulleuse » surprise finale !

Après avoir ramené une fois de plus un bulletin de notes absolument catastrophique, Sacha se retrouve contraint par sa mère de se rendre à la bibliothèque. Une fois sur place, il a l'obligation d'emprunter un livre de princesse , de le lire et de faire une rédaction dessus. C'est la pire chose qu'il puisse arriver à Sacha. Pour lui, à douze ans, la "Mordothèque" est le pire endroit de la terre mais en plus, y lire une histoire de fille! C'est le comble de l'horreur tout ça sous les yeux de la terrible bibliothécaire!
Il s'y rend malgré tout et, sur place, il prend le premier livre venu. Là, il se lance dans la lecture d'une histoire incroyable: celle d'une jeune princesse appelée Bulle qui se retrouve transformée en poulpe et en grand danger de mort. Sacha en est aussitôt révolté et n'écoutant que son courage, va tout faire pour essayer de la sauver... Il n'est pas au bout de ses surprises, et... nous non plus d'ailleurs !
Une lecture assez sympathique!
Conseillé par l'éditeur à partir de 8 ans, je le mettrai pour ma part à partir de 10 ans car c'est un roman assez complexe et riches en rebondissements aussi faut-il bien maîtriser la lecture.
L'écriture est assez drôle, le personnage de Sacha plutôt attachant. S'il faut rester attentif pendant la lecture, car cela va à mille à l'heure, vous apprécierez sûrement ce roman original et bourré d'humour à différents degrés. Il y a beaucoup d'illustrations ce qui ajoute un peu de légèreté au roman. Beaucoup de personnages pour une histoire très déjantée et hors norme voilà ce que je retiendrai de cette lecture. Je pense que c'est un roman familial qui ravira petits comme grands. À découvrir...
Merci aux agents littéraires et aux éditions Morrigane pour la découverte

samedi 17 septembre 2011

Les raccommodeuses de cœurs déchirés de Catibou illustré par Géraldine Hary



Paru le : 01/09/2010
Éditeur : Les petits pas de Ioannis
Collection : P'tites bulles de vie
ISBN : 978-2-9536913-3-7
Prix: 12.90€







Quatrième de couverture:
Quand arrive la chose la plus triste quelque part, alors poupée et ses amies pleurent et puis se mettent au travail: leur ouvrage, un raccommodage très précieux et particulier, est le plus beau et le plus utile travail qui existe au monde. Seul le temps aidera Poupée et ses amis à le mener à bien.

Une petite pépite pour aborder de manière subtile le deuil périnatal.
Quand survient la perte d'un enfant, il n'y a pas de mot pour décrire la douleur que ressent la famille. Avec une très grande poésie et avec beaucoup de délicatesse, Catibou nous offre un album incroyable. Les raccommodeuses des cœurs déchirés n'est pas un album larmoyant, il explique simplement, doucement, les étapes que traverse une famille à la suite du décès de l'un des leurs.

Extrait:
[...]Si elles essayaient trop tôt de recoudre les cœurs déchirés, les coutures lâcheraient et elles devraient tout reprendre. Il fallait d'abord que les larmes coulent, coulent jusqu'à former une longue rivière de chagrin. Il fallait laisser passer le temps et puis un jour elles pourraient commencer.

J'ai été très émue à la lecture de cet album. Le texte est très fort et il est très bien illustré. Géraldine Hary a eu l'intelligence de mettre des couleurs fortes qui illuminent l'ensemble. Ce qui confère à l'album une atmosphère positive. Malgré le travail de deuil et de reconstruction (qui est sombre), la lumière des illustrations montre qu'au bout de ce long chemin, de ce long "raccommodage", il y a l'espoir, la vie qui continue malgré tout.
Un album juste sublime que je vous recommande vivement!
Merci aux éditions Les petits pas de Ioannis pour cet album. Certainement l'un des plus beaux que j'ai lu.

L'histoire de Louis Trente-Deux, Enfant-Roi! de Catibou illustré par Chadia Chaïbi-Loueslati


Paru le : 01/06/2011
Éditeur : Les petits pas de Ioannis
Collection : P'tites bulles de vie
ISBN : 978-2-9536913-4-4
Prix: 13.90€




Quatrième de couverture:

Quelle belle vie que celle de Louis, Enfant-Roi, dans la famille Trente-Deux :
Deux parents rien qu’à soi pour exaucer tous ses désirs !
Cette vie s’avère plus compliquée lorsqu’il s’agit de régner en maître absolu à l’école.
Elle vire au cauchemar quand un second Enfant-Roi s’annonce à la maison.
Pas question pour Louis de partager le pouvoir, qu’on se le dise !

INDISPENSABLE!!!
Vous êtes parents, vous allez avoir un deuxième enfant? Ce livre est fait pour vous! Drôle, vrai, frais, délirant, impossible de ne pas déceler une part de vérité dans cet album, je cite:
"- Comme tu es intelligent! Dit sa maman trente-deux fois par jour.
- Comme tu es beau! Répète son papa trente deux fois par jour."
Pour ma part j'ai envie de dire seulement "trente-deux fois?" Mais bon trêve de digression.
Cet album est formidable: les illustrations de Chadia Chaïbi-Loueslati sont sublimes, les couleurs chaleureuses et que dire du texte de Catibou? une pépite.

Vous l'aurez compris je suis conquise par cet album. En tant que maman de deux p'tits gars, j'ai beaucoup ri et comme je suis en plein dans cette situation, cet album tombe plus que bien. Il a été testé hier et on a passé un superbe moment en famille (et ça, c'est juste indescriptible). Espérons que le message passera, en attendant, mon grand est conquis et il est prévu qu'on le relise encore ce soir^^ (et quand l'enfant aime, il ne se lasse pas et il faut la lire la relire encore et encore... jusqu'à ce qu'il récite l'histoire à sa façon). Bref, encore de beaux moments en perspective...
Un immense MERCI aux éditions Les petits pas de Ioannis pour cet envoi. Je suis très heureuse de notre partenariat.

vendredi 16 septembre 2011

La société des S de Susan Hubbard

Premier volume d'une trilogie

Paru le: 21/04/2011
Editeur : Ecole des Loisirs (L')
Collection : Médium
ISBN : 978-2-211-09766-6
Nb. de pages: 414 pages
Prix: 16.80€










Quatrième de couverture:

Pendant longtemps, Ari a cru que son père, Raphaël Montero, était végétarien et souffrait d’une maladie de peau.
Pendant des années, elle a trouvé normal de passer ses journées cloîtrée dans un manoir, avec des milliers de livres. Il a suffi d’une soirée, la première de sa vie dans une famille ordinaire, avec des ados de son âge, des flots de couleurs, de sons, d’odeurs et une télé branchée sur un film de vampires…pour qu’Ari comprenne qu’on lui avait menti. Et si son père, beau comme un prince gothique, n’était pas un simple mortel, s’il appartenait à un autre monde ? Elle est prête à le découvrir, au péril de sa vie…et de son âme.
       

Un énorme coup de cœur!!!
Un livre très riche et superbement écrit!
Ari, vit avec son père une petite vie bien rangée. Mrs McGarritt s'occupe de lui préparer ses repas (végétariens) et son père lui enseigne la littérature et les sciences aidé par un vieil ami de la famille Dennis. Mais elle se sent un peu seule et Mrs McGarritt décide qu'il est grand temps pour elle de découvrir le monde en dehors de sa maison. Elle l'introduit donc chez elle après accord du père d'Ari.
Là la jeune fille va faire connaissance avec Katleen qui va devenir son amie, ainsi que Michael son frère. Dès lors, son existence va prendre une autre dimension, sa curiosité s'éveiller, son envie de vivre une vie plus "normale"devenir son leitmotiv.
Mais les choses ne sont pas aussi simples. Ari va commencer à se poser des questions sur sa mère disparue à sa naissance, d'étranges phénomènes surviennent, des meurtres vont être commis. Qui est derrière tout cela? Qui est vraiment le père d'Ari?

Une superbe entrée en matière pour ce premier volume. Rassurez-vous, il y a une vraie fin et on peut patienter avant le second volumes bien que certaines questions demeurent en suspend.
C'est intelligent, fin, bien mené. Même si très vite on devine le vrai sujet du livre, on se laisse facilement emporter. Je suis impatiente de découvrir la suite pour ma part car j'ai passé un très bon moment de lecture... À vous de juger!

Sev en parle ici

jeudi 15 septembre 2011

La parole à... Amandine

Non, non, vous ne rêvez pas, je me fais ma propre pub héhé.


Comme vous l'avez très certainement compris, je me lance en tant qu'auteur jeunesse. Retrouvez mes brouillons, ratures, joies, attentes etc.
Angoisse, suspense, parutions (sisisi, ça viendra) seront au rendez-vous (waouh, prometteur, n'est-ce pas?)
Vous n'en pouvez plus d'attendre? Vous voulez voir ça de plus près? Alors allez sur mon nouveau blog Les tribulations d'Amandine . Émotions garanties^^
J'espère que vous apprécierez aussi cette facette de moi.


De nombreux projets en solo ou en duo y sont présentés ainsi que des extraits de textes aboutis ou non.
Je vous remercie par avance de votre soutien.


Votre dévouée Thalie (qui tombe ici un peu le masque)


Vous pouvez aussi m'encourager sur Facebook en cliquant sur J'aime ou bien me suivre sur Hellocoton. À très vite...

lundi 12 septembre 2011

Focus sur les éditions Les petits pas de Ioannis


Les petits pas de Ioannis est une maison d'édition qui a été fondée en avril 2010. Ses fondatrices se décrivent comme des "dentellières", des "petites mains" qui essayent à chaque fois de trouver des histoires qui sauront parler à toutes la famille. Destinés aux 2/12 ans, les livres édités par Les petits pas de Ioannis ont pour objectif d'aider les enfants à "grandir, réfléchir et essayer de rendre le monde meilleur". C'est vraiment une maison d'édition touchante qui publie des albums qui traitent de sujets sensibles ou drôles. Ses fondatrices sont à l'écoute et font un travail admirable.
Si j'ai tenu à les mettre en lumière aujourd'hui c'est parce que pour moi leurs albums sont indispensables pour les familles et les bibliothèques.

Pour l'instant 6 titres sont disponibles à la vente:


Résumé: Quand arrive la chose la plus triste quelque part, alors poupée et ses amies pleurent et puis se mettent au travail: leur ouvrage, un raccommodage très précieux et particulier, est le plus beau et le plus utile travail qui existe au monde. Seul le temps aidera Poupée et ses amis à le mener à bien.



Résumé: Siméon et son frère Pacifique attendent Noël en construisant un gros bonhomme de neige. Pendant que Siméon cherche de quoi décorer le bonhomme, il rencontre un lutin du Père Noël vert. Intrigué, il écoute le petit personnage qui lui parle d’environnement. En rentrant, il propose à son papa de faire un Noël écologique...


Résumé: Minh remarque un étrange phénomène: Quand ses parents se retrouvent, leurs lèvres remuent et s'entrouvrent. Des flammes invisibles semblent sortir de leur bouche. Il essaie de faire pareil mais son feu à lui n'a aucun effet. Que se passe-t-il? Qu'est-ce qui ne va pas avec lui? Minh découvre qu'il est différent et se met très en colère...

Résumé: Einstein est un drôle de chien qui garde une drôle de maison. Ses maîtres se sont donnés le mot pour la transformer en véritable ménagerie. De quoi faire perdre la tête, même au meilleur des chien!


Résumé:  Quelle belle vie que celle de Louis, Enfant-Roi, dans la famille Trente-Deux :
Deux parents rien qu’à soi pour exaucer tous ses désirs !
Cette vie s’avère plus compliquée lorsqu’il s’agit de régner en maître absolu à l’école.
Elle vire au cauchemar quand un second Enfant-Roi s’annonce à la maison.
Pas question pour Louis de partager le pouvoir, qu’on se le dise !


Résumé: Au centre aéré, Prunelle prépare la fête des mamans avec ses copains. Mais voilà, l'animatrice lui tend de quoi préparer un seul cadeau... et Prunelle a besoin de deux fois plus, car elle a deux mamans !


Une maison d'édition formidable et de qualité que je vous invite à découvrir au plus vite.
Découvrez leur site internet ainsi que leur blog.

FAITES DU BRUIT POUR LES PETITS PAS DE IOANNIS!!!

samedi 10 septembre 2011

La fourmilière de Jenny Valentine



Paru le: 14/04/2011
Éditeur: École des Loisirs (L')
Collection: Médium
ISBN: 978-2-211-09786-4
Nb. de pages: 264 pages

En savoir plus sur L'auteur

Lire l'avis d'Eidole


Un énorme coup de cœur!!!
Quatrième de couverture:

Personne ne choisit vraiment de vivre au 33, Georgiana Street.
L’immeuble est situé dans un quartier peu engageant de Londres. Les appartements sont minuscules, sales, délabrés. L’électricité et le loyer se paient à la semaine. Seul avantage du lieu : Steve, le propriétaire, ne pose pas de questions. Pour un garçon de 17 ans qui a fugué, l’endroit est idéal. Sam s’est réfugié à Londres parce que ici, personne ne sait qui il est, ni ce qu’il a fait. Cerise et sa fille Bohême sont deux autres nouvelles locataires qui déménagent au gré des petits amis de Cerise.
A 10 ans, Bohême se débrouille toute seule, car sa mère est bien trop fragile et perdue pour arriver à s’occuper de sa fille. Au 33, Georgiana Street, on évite de se mêler des affaires des autres. Mais Bohême va bouleverser la vie de l’immeuble. Elle a besoin d’un ami, et c’est Sam qu’elle a choisi.
       

Un magnifique roman à découvrir d'urgence!!!
Quand Sam, un jeune fugueur de dix sept ans arrive à Londres, il n'a de cesse de se fondre dans la foule. Il est bien décidé à devenir transparent et à se faire oublier des autres. Lorsqu'il arrive au 33, Georgiana Street, il n'imagine pas qu'habiter cet immeuble décrépis aux habitants très spéciaux va bouleverser sa vie. Dans cet immeuble se côtoient des personnalités aussi diverses que particulières. Il y a une vieille dame, Isabel, commère comme pas deux et son vieux chien Paillasson; un propriétaire à l'aspect repoussant, Steve; un homme inquiétant, Mick;  et une mère complètement perdue,  Cherry et sa fillette de dix ans à la langue bien pendue, Bohemia, que tout le monde surnomme, Bo.
Tout ce beau monde vaque à ses occupations sans se préoccuper des autres mais c'est sans compter sur Isabel qui va tout faire pour créer des lien entre les habitants. Elle est bien décidée à ce que l'immeuble connaisse un nouveau souffle. Elle commence par prendre la petite sous son aile en lui proposant du cacao ou des tartines, elle essaye de comprendre son histoire et pourquoi elle est si souvent livrée à elle-même, puis elle va entrer dans la vie de Sam. Ce dernier, va-t-il se laisser apprivoiser? Comment en est-il arrivé là?

Tous ces écorchés vifs, ceux que la vie n'a pas épargnés, se retrouvent dans cet immeuble rebutant. Derrière les blessures physiques ou psychiques, se cache un réel besoin d'amour. À l'image des fourmis, à plusieurs, on est plus forts, tel est le message que fait passer La fourmilière. Aussi fragiles que ces petits insectes, chacun des habitants du 33, Georgiana Street aura un rôle capital à jouer afin de peu à peu se reconstruire.
Ce roman est une petite pépite! Deux récits se croisent celui de Sam et de Bohemia, deux enfants que la vie a fait grandir trop vite. Rien ne les prédestinait à se rencontrer et pourtant, c'est à partir de là que tout va vraiment commencer. Le récit avance peu à peu, la lumière se fait petit à petit sur leurs parcours respectifs. C'est prenant, à chaque page son lot de révélations. Je fais le choix de ne pas vous en dire plus car chaque détail compte et je ne veux pas vous gâcher l'essence du roman. J'ai adoré!!!

Merci à Sylvie et à l'École des Loisirs pour l'envoi de ce roman magnifique!

mercredi 7 septembre 2011

Le Chaos en marche Tome 1: La voix du couteau de Patrick Ness



Paru le: 24/06/2010
Éditeur: Gallimard-Jeunesse:
Collection: Pôle fiction
ISBN: 978-2-07-063435-4
Nb. de pages: 528 pages

Prix Guardian 2008 et le Booktrust Teenage Prize 2008.

Voir le site de l'auteur


Quatrième de couverture:

C'est l'année de ses 13 ans et Todd va devenir un homme.
Il est le dernier garçon de Nouveau Monde, uniquement peuplé d'hommes, où chacun peut entendre la pensée des autres: c'est le Bruit, incessant, obsédant. Un jour, Todd découvre un lieu où le Bruit se tait... Une quête de liberté et d'amour, portée par une écriture qui vous happe.


Un roman qui vous happe et vous déroute à chaque instant!!!

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec cette lecture, la quatrième de couverture me tentait mais sans plus. Me promenant dans la blogosphère, je lisais plusieurs critiques celle de Tom, celle d'Emilie, de Lael, de Fashion, de Sarah Chelly ou encore de Un coin de blog toutes enthousiastes aussi je me décidais enfin à me plonger dans ce roman.
Si au début je trébuchais sur le vocabulaire particulier du héros, Todd Hewitt, très vite je me laissais complètement convaincre et envoûter par le livre.

Todd va avoir 13 ans, l'âge où l'on devient un homme à Prentissville. Seulement, il ignore encore ce que ce passage à l'âge adulte implique. Son Bruit (= les pensées des hommes du romans ne sont pas contenues dans leur tête mais sont entendues par tous, ils appellent cela, le Bruit) l'accompagne partout ainsi que son chien Manchee. Se promenant un jour à proximité du marais, il est effrayé par un Silence qu'il n'avait jamais ressenti: un trou dans le Bruit, un espace de Rien/Vide. Ne voulant pas attirer les hommes de sa "cité", il essaye de camoufler cette découverte mais on lit dans son Bruit comme dans un livre ouvert et sa vie va basculer.
Dès lors, une succession d'actions vont s'enchaîner. Todd va être contraint à fuir le Nouveau Monde (où il vivait jusqu'à présent), Manchee sur les talons et un autre personnage surprise dans ses bagages. Un personnage "psychopathe", d'un violence inouïe, nommé Aaron n'aura de cesse de le retrouver et de conduire toute la ville au fugitif.
Aucun moment de répit dans la tension du roman, vous êtes en apnée tout le long.
L'écriture est âpre, le vocabulaire volontairement écorché à l'image de notre jeune héros. Si il faut s'accrocher au début du roman, très vite, la violence, l'angoisse et l'envie de savoir pourquoi tous les regards se portent sur le jeune Todd se fait plus forte que tout et vous ne pouvez plus lâcher ce roman.
Un excellent livre que l'on peut apprécier adulte comme grands adolescents! À suivre...

lundi 5 septembre 2011

Les zinzins de l'assiette d'Audren


Paru le: 24/02/2011
Éditeur: École des Loisirs (L')
Collection: Neuf
ISBN: 978-2-211-20509-2
Nb. de pages: 83 pages

 Voir le site de l'auteur








Quatrième de couverture:

Notre mère ne sait pas cuisiner.
Mais alors pas du tout. Quand elle rentre fatiguée du bureau, c’est tous les soirs le même menu : raviolis en boîte et yaourts sans goût. Mes trois frères et moi lui avons pourtant offert un livre de recettes pour son anniversaire, mais rien n’y fait, elle refuse de l’ouvrir. Nous, on rêve de boeuf bourguignon et de clafoutis aux cerises. La seule solution est d’enfiler le tablier et de se mettre aux fourneaux.
Mais on ne devient pas cuistot d’un coup de baguette magique. Pourtant, nos tentatives culinaires
semblent avoir un effet positif sur le moral de notre mère. Elle sourit beaucoup plus qu’avant, les yeux perdus dans le vague. Et elle n’hésite pas à inviter un nouvel ami à dîner...

À l'heure où la cuisine est mise à l'honneur: programmes télé, livres à foison, concours en tous genres... Audren a fait le choix de mettre en lumière une famille mono parentale où la mère ne sait même pas faire cuire des pâtes correctement. Les vrais gastronomes sont ceux en culottes courtes et il y a de la rebellions dans l'air.

Milos découvre ce qu'est un vrai repas lorsqu'il se rend chez son copain Arnold un mercredi toutes les deux semaines avant le foot. Là, il en prend plein les papilles et le contraste avec chez lui est tellement saisissant, qu'il entraîne ses frères à se mettre aux fourneaux. Il suffira d'un livre de cuisine pour mettre un peu de gaieté dans leur quotidien. Il faut dire que leur maman est une féministe pure et dure qui ne voit pas pourquoi sous prétexte que c'est une femme, elle devrait se "tuer" à la cuisine ou autres tâches ménagères ingrates. Aussi, cette adepte de pizzas surgelées ou de plats tout fait, préfère -t-elle se consacrer à son travail et le reste est accessoire. La maman de Milos vit seule, ses enfants sont nés de quatre pères différents, la vie n'est pas toujours simple à gérer pour elle. Quand les enfants vont prendre les choses en main, de nouvelles querelles vont voir le jour, et cela ne se fera pas sans casser quelques oeufs... surtout quand un ingrédient surprise va pointer le bout de son nez.

J'ai adoré ce roman d'Audren. J'aime sa façon de parler de la vie courante, de mettre en lumière  des vies écorchées. C'est bien écrit, rythmé et très "goûteux". Derrière l'importance du "bien manger", se cache en fait un besoin de retrouver un équilibre familial. La maman est tellement centrée sur ses propres problèmes qu'elle ne voit pas le mal être de ses garçons. Elle est très maladroite avec eux, elle ne sait pas trop comment s'y prendre car elle même  a reçu une éducation très féministe qui ne l'avait pas préparé à se retrouver mère célibataire de quatre "spécimens mâles". Elle met en avant cette éducation dès que ses garçons lui demandent de cuisiner comme un bouclier aux vrais problèmes.
Je trouve que sans en avoir l'air beaucoup de problèmes de société sont abordés en douceur et sans jugements. La deuxième partie du roman est assez drôle et on se demande bien comment tout cela va finir.
À lire sans attendre!
Un grand merci à Sylvie et à l'Ecole des Loisirs pour cette charmante découverte.

samedi 3 septembre 2011

Waldo et la mystérieuse cousine de Catharina Valckx



Paru le: 24/03/2011
Collection: Mouche
ISBN: 978-2-211-20385-2   
Nb. de pages: 80 pages  
  
Quatrième de couverture:
« – Jenny ? – Oui, dit la moule.
Deux petits yeux noirs le regardent. – Je suis le voisin de ton cousin Dédé, dit Waldo, ému. – Non ! Ce n’est pas possible ! – Je suis arrivé hier soir. J’ai passé la nuit dans la cabane avec la vilaine table. – Mon Dieu ! dit Jenny. Elle n’a pas été trop méchante ? Cette table est une sorcière qui s’est changée elle-même en table par accident. Quand elle était sorcière, elle terrorisait toute la région.
– Ah bon ? ! – Oui. C’est elle qui m’a changée en moule. Waldo se demande s’il a bien entendu. – Elle t’a changée en moule ? Et qu’est-ce que tu étais, avant ? – Une lapine. Waldo n’en revient pas. Tout s’explique…»
L’ours Waldo doit absolument trouver un prince charmant pour délivrer la moule Jenny du mauvais sort.      

Idéal en première lecture!

Waldo est un ours qui vit dans une grande forêt. Il est ami avec son voisin Dédé le lapin. Un jour ce dernier reçoit une mystérieuse lettre d'une moule, Jenny, qui prétend être sa cousine et vivre au bord de la mer.
Waldo est très intrigué par la missive et presse Dédé pour en savoir plus. Juste avant l'hiver, la moule demande à son cousin de la rejoindre afin de lui raconter son histoire mais peu désireux de partir à l'aventure, c'est Waldo qui, au lieu d'hiberner, va tâcher de retrouver Jenny.
Une fois sur place, il va faire de bien curieuses rencontres...
Pourquoi Jenny s'est-t-elle retrouvée transformée en moule? Peut-on inverser le sort?
J'ai beaucoup aimé ce petit texte. L'univers déjanté de Catharina Valckx va mouche une fois de plus. Elle reprend des codes de contes et les détourne pour créer un histoire drôle et sympathique.
Le personnage de Waldo casse l'image du gros nounours paresseux pour en faire un ours aventureux et courageux. Le prince charmant est détonant et la sorcière méchante à souhait.
J'ai bien aimé le fait qu'une moule soit au cœur d'une histoire, ça change de ce qu'on lit d'habitude.
À lire seul ou en famille!


En apprendre plus sur l'auteur: cliquez ici

Merci à Sylvie et à l'École des Loisirs pour cet envoi surprise fort agréable.

vendredi 2 septembre 2011

Comment vivent les renards? de Marie Caudry


Un coup de cœur!!!

Paru le: 25/08/2011
Éditeur: Tourbillon
ISBN : 978-2-84801-624-5   
Nb. de pages: 24 pages
 
Quatrième de couverture:
Des petits renards à regarder vivre dans leurs univers imaginaires.
Dans chaque image, trouve:
à quoi ils jouent, ce qu'ils mangent, comment ils dorment
et cherche aussi les chouettes!
J'adore les albums où il y a une multitude de choses à observer. Je suis tombée immédiatement sous le charme de cet album car il m'a fait rêver. Je me suis imaginée au milieu de ces renards. Il y a tellement de détails que l'on passe de longue minutes devant chaque double page.
Les enfants adoreront ce livre car ils vont se créer des histoires, retrouver des scènes de leur quotidien et surtout, ils vont bien rigoler.
Découvrez vite l'univers de Marie Caudry dans la  P'tite galerie des illustrateurs

Merci à Aurélie et aux éditions Tourbillon pour cette belle découverte!

jeudi 1 septembre 2011

Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines de Pierre Thiry et illustrations de Myriam Saci


ISBN: 9782810621811
Date: septembre 2011
Editeur: Book on Demand

Quatrième de couverture:

A cette époque, Montceau-les-Mines était bien différent d'aujourd'hui.
— Oui, on sait déjà tout ça !!! répondrez-vous.
C'était la campagne, il n'y avait personne à part quelques lapins, il ne se passait rien du tout...
Ce n'est pas si simple, il se passait même bien des choses. Il y avait Arthur, Theobald et Justin, il y avait aussi la belle Ermelinde, il y avait encore... Isidore, il y avait enfin...
Mais je ne vais pas vous raconter toute l'histoire maintenant, il faut aussi ouvrir le livre et lire Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines alors vous apprendrez des choses qui vous étonneront peut-être. A cette époque, Montceau-les-Mines scintillait de poésie.


Tout d'abord je tiens à remercier Pierre Thiry (voir son site) pour l'envoi de ce petit conte de 68 pages qu'il a accompagné d'une très gentille dédicace.
Je suis toujours ravie de découvrir de nouveaux auteurs et de nouveaux univers.
Mon avis:

Je pense que c'est une lecture intéressante. Le livre en tant que tel est agréable, écrit en gros caractères, il peut convenir à des lecteurs débutants (et pour moi qui porte des lunettes, un vrai bonheur). L'histoire est tout mignonne mais complexe par moments dans sa forme. On sent que l'auteur à une bonne culture littéraire et parfois, cela peut un peu gêner les plus jeunes.
Selon moi, en simplifiant légèrement le texte, cela ferait un superbe album, les personnages des trois lapins qui ont chacun un talent différent et qui essayent de conquérir le cœur d'Ermelinde, princesse hermine; ou encore celui d'Isidore qui a "une tête de crocodile sur un corps de gorille" ont de quoi plaire aux petits.
J'ai apprécié la poésie qui se dégage de l'écriture de Pierre Thiry. On devine que l'auteur a pris plaisir à écrire ce conte cela rend la lecture agréable.

Quant aux illustrations, elles sont signées Myriam Saci auteur du blog Mya, c'est moi!
Elles sont très naïves et auraient pu être faites par un enfant ce qui renforce mon idée que le texte serait plus adapté en album. J'avoue préférer le travail qu'elle fait sur son blog mais c'est peut-être un choix volontaire de sa part afin de renforcer le côté enfantin du conte.

En résumé, c'est un petit livre agréable qui peut plaire à toute la famille et s'il y a quelques petits points négatifs, c'est cependant un conte qui mérite d'être découvert.

Mina a eu un coup de cœur pour Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines, lire son avis ici
Vous voulez soutenir Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines ? Rendez-vous sur sa page Facebook ici
Pierre Thiry est également l'auteur de Ramsès au pays des points virgules.