lundi 31 décembre 2012

Une année s'achève... une autre prend la relève!

Chers amis,
 
C'est avec beaucoup d'émotions que j'écris ce dernier billet de l'année!
Une année riche en partages et en échanges,
en rencontres aussi.
De très beaux partenariats, de belles  découvertes,
mais surtout une belle aventure humaine.
Ce blog a pris une place très importante dans ma vie car il me permet de transmettre ma passion, de m'exprimer librement sur mes lectures.
Véritable bulle d'oxygène, il me permet de vivre de nouvelles aventures et de découvrir des "pépites".
Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre: MERCI!!!
L'année à venir va être encore plus riche que la précédente, je fourmille d'idées pour vous surprendre, vous aider dans vos recherches "livresques" ou tout simplement vous faire passer un agréable moment sur le blog.
En attendant de découvrir tout cela, je vous souhaite par avance une:
 
 
 
Demain retrouvez un billet où je vous dévoile les changements à venir sur Parfums de Livres.
 
Prochaine chronique mercredi 2 janvier 2013: L'autre d'Audren
Un roman magnifique, idéal pour débuter la nouvelle année!
A très vite ^^


vendredi 28 décembre 2012

Version Beta (tome1) de Rachel Cohn

Date de parution : 29/11/12
Éditeur : Robert Laffont
Collection: R
ISBN : 978-2-221-12720-9 
Nb. de pages : 424 pages 
Prix: 18.50€

Note: 2.5/5

Présentation de l'éditeur:
 
L'île paradisiaque de Demesne est le lieu le plus exclusif sur Terre, entièrement modelée par des scientifiques pour atteindre la perfection tropicale. L'aller simple coûte une véritable fortune, et encore plus le fait de s'y installer. Outre les paysages enchanteurs et le climat optimal, les eaux des lagons diffusent une sorte d'euphorisant qui agit comme un élixir de jouvence et de bonne humeur sur les richissimes habitants qui peuplent l'île.
Problème : les employés et domestiques sont difficiles à mettre au travail, du fait de cette atmosphère idyllique... Qu'à cela ne tienne, les milliardaires vont les remplacer par des clones sans âme, manufacturés sur commande selon les désirs et les caprices de leurs acquéreurs. Elysia est " née " à seize ans, clone d'une superbe adolescente à la grâce athlétique. Elle n'a aucun souvenir de sa Première - la fille à partir de laquelle on l'a créée -, juste l'intime conviction que cette dernière est morte pour lui offrir la vie.
Elysia est le premier prototype d'une ligne expérimentale de versions Bêta : des adolescents parfaits dont on a réglé l'horloge interne pour qu'ils s'éteignent à 18 ans, évitant ainsi de sombrer dans la folie. Mais lorsqu'elle est achetée par le couple le plus puissant de l'île, Elysia va découvrir que la vie sur Demesne n'est pas si rose qu'elle en a l'air. Ce petit monde sans contraintes ni devoirs a corrompu ses habitants, au point que d'autres clones commencent à s'insurger contre les mauvais traitements et les injustices qu'ils subissent.
Quand Elysia devient objet de désir, à la fois du bouillant fils de ses propriétaires et d'un mystérieux jeune officier, elle commence à soupçonner que les versions Bêta ne sont pas si parfaites que cela : conçue pour être totalement insensible, la jeune fille ressent en effet des émotions violentes. Colère... solitude... amour ? A mesure que les tensions et les passions alourdissent l'atmosphère de l'île, Elysia découvrira que son destin et celui de l'île sont intimement liés, et qu'elle va devoir apprendre à choisir par elle-même avant que son compte-à-rebours fatal ne s'enclenche...

 
Une lecture en demi teinte...
 
J'ai lu plusieurs avis plutôt enthousiastes sur la blogosphère, le mien diffère quelque peu.
 
C'est un premier tome qui a eu beaucoup de mal à décoller. La première moitié du roman ne m'a ni surprise, ni enthousiasmée. J'ai eu l'impression d'avoir déjà lu cette histoire (en fait beaucoup de choses m'ont fait penser à Glitch notamment) et l'addiction des jeunes pour la raxie m'a dérangée (bien que je comprenne tout à fait que vivant sur une île paradisiaque et qu'ayant tout servi sur un plateau, l'ennui pousse à faire des con**** aux jeunes pour avoir l'impression d'exister). Les personnages sont très superficiels et bien que cela serve l'histoire, cela m'a ennuyée.
 
Puis, les choses s'accélèrent dans la deuxième moitié, l'histoire d'amour entre autres... Elysia va subir les assauts de l'un des personnages en qui elle avait confiance, certains clones deviennent incontrôlables, la rébellion entre en marche et là, l'auteure s'engage vers quelque chose de plus surprenant, de plus original. J'entre enfin dans le roman et la fin... m'a intriguée! (ce qui est plutôt une bonne chose).
 
Je reste cependant sur la réserve car je me demande en quoi l'arrivée d'un certain élément dans la vie d'Elysia va apporter quelque chose et surtout comment le choc de la révélation finale va faire évoluer l'intrigue amoureuse... L'écriture est assez bonne, c'est un roman qui se lit facilement, la couverture est vraiment belle reste que c'est plutôt une série qui s'adresse à des 15/17 ans, en raison de certains passages qui pourraient heurter les plus jeunes. Je reste un peu sur ma faim car j'attends plus, le fait d'être adulte fait que je suis assez critique sur l'addiction des jeunes protagonistes (en gros j'ai eu envie de leur coller des baffes tout le long) mais en même temps, c'est très proche de ce que vivent les ados d'aujourd'hui donc c'est un roman qui leur parlera. C'est l'une des rares fois où j'ai eu du mal à lire dans la peau d'une ado car la raison de ma condition d'adulte a été gênée (et vous qui me suivez depuis un bon moment déjà vous savez que je suis une grande ado pourtant^^). J'ai eu du mal à profiter pleinement de cette lecture. Si l'occasion m'est donnée de lire la suite, je ne suis pas fermée cependant car je suis très curieuse de savoir comment tout cela va évoluer... Bref, je suis mitigée, d'où ma note...

mercredi 26 décembre 2012

Les contes imbéciles d'Alfred et Olivier Ka

Date de parution : 01/06/09
Éditeur : Edune (Editions l')
ISBN : 978-2-35319-041-6 
Nb. de pages : 52 pages 
Dimensions : 16,0 cm × 23,0 cm × 0,3 cm 
Prix: 8€

Note: 4/5

Quatrième de couverture:

Les histoires d'amour, c'est pour les balourds. Les belles aventures, c'est pour les œufs durs. Les récits d'horreur, ça fiche des haut-le-cœur. Les cow-boys et les indiens, ça craint du boudin. Les trucs de pirates, c'est pour les patates. Et les histoires de princesses, c'est de la bouillabaisse. Alors, que reste-t-il ? Les Contes Imbéciles ?  
 
Des contes imbéciles mais pas bêtes...
 
Douze petites histoires courtes aussi surprenantes qu'amusantes. D'une huître qui prend vie soudainement, à une histoire de pets qui prend d'étonnantes proportions ou bien encore celle de la pieuvre qui aimait le foot, toute la famille passe un agréable moment à la lecture de ce livre.
 

Un pari audacieux mais réussi pour une petite maison d'édition (L'édune) encore trop confidentielle. "Les contes imbéciles sont issus du spectacle que présentent Olivier Ka et Alfred à destination des enfants : lecture théâtralisée et improvisation de dessins.



12 contes imaginés par Olivier Ka, à destination des enfants, et uniquement pour les faire rire. Qu’il fasse intervenir un poireau voulant participer aux jeux olympiques, une pieuvre aimant le football, une princesse aux dents pourries ou un Roi qui pue, l’auteur n’avait qu’un but : entrer dans l’univers des enfants et les faire rire par des histoires délirantes. Alfred, par ses croquis humoristiques s’accordant bien avec ces contes farfelus, nous entraîne dans un univers où on ne pense qu’à s’amuser."(@ source le site de l'éditeur).
 

Je suis pour ma part assez séduite par ce livre autant par son format que par son contenu. J'ai bien ri et je pense qu'en spectacle ce doit être truculent. Une maison d'édition qui choisit :"d’éditer des livres qui favorisent les échanges et le questionnement par des sujets qui amènent la discussion à travers une rencontre adulte-enfant" et qui y parvient parfaitement (voir également mon article sur Edith en effet).
N'ayons pas peur d'aller vers des albums plus confidentiels, de petites pépites nous attendent...
 



lundi 24 décembre 2012

Joyeux Noël, Merry Christmas, Feliz Navidad, Buon Natale

 
JOYEUX NOËL À TOUS
 
que notre cher ami barbu vous comble de mille façons mais surtout qu'il vous apporte de belles lectures...
 
Votre dévouée
Thalie     
 

vendredi 21 décembre 2012

Echo et Narcisse - Un amour impossible de Frédérique Brasier et illustré par Sébastien Chebret

Date de parution : 16/11/12
Editeur : Belize (Editions)
Collection : Il était une fois...
ISBN : 978-2-917289-64-8
Nb. de pages : 30 pages
Dimensions : 16,5 cm × 24,7 cm × 0,7 cm
Prix: 8.90€

Note: 5/5

Une série à suivre!!!

Une fois de plus un mythe très intéressant!
 
Narcisse, ce beau jeune homme à la beauté ravageuse.
La jeune Echo en tombe amoureuse.
Hélas! c'est un amour non partagé,
Qui pour conquérir le coeur de ce jeune homme tant convoité?
 

Frédérique Brasier trouve les bons mots, le juste équilibre pour rendre ce mythe accessible. J'apprécie la qualité de la langue...

Et s'il suffisait de contempler son reflet pour succomber?

Des mots simples, un texte clair, un mythe peu ordinaire = un bon moment de lecture. Une collection très intéressante qui convient à toute la famille, du lecteur débutant au parent le plus curieux. L'occasion de discuter et de débattre aussi autour des thèmes soulevés par les mythes... Bref, j'adore!


mercredi 19 décembre 2012

A comme Association Tome 8: Le regard brûlant des étoiles d'Erik L'Homme

Date de parution : 18/10/12
Éditeur : Gallimard-Jeunesse
ISBN : 978-2-07-064883-2
Nb. de pages : 380 pages
Prix: 14.50€

Note: 5/5 DERNIER TOME DE LA SERIE!!! 

Quatrième de couverture:

C’est encore une fois l’heure des adieux, et, alors que Jasper assiste à l’enterrement du Sphinx, il fait la rencontre de Fulgence, le directeur de l’Association. Leur première confrontation ne laisse rien présager de bon : Fulgence semble déterminé à écraser le bureau de Paris pour de mystérieuses raisons que Jasper va s’employer à découvrir. Pour cela, il lui faudra réincarner son précieux Fafnir en corbeau, suivre les conseils d’Ombe, mais surtout compter sur d’improbables alliés alors qu’il affronte vampires, démons et anciens camarades de classe.
Parviendra-t-il à sauver l’Association et à découvrir le secret de ses origines ?
 
 
Et voilà, c'est fini...
 
Notre Jasper nous livre ses secrets et découvre ses racines. Un dernier tome plus gros que les autres mais qui se lit encore plus vite (allez comprendre...). J'ai adoré cette aventure, cette série, dernier projet de Pierre Bottero.
Erik L'Homme a réussi à mener d'une main de maître ce projet jusqu'à son terme et quel final... Bravo!
Je ne vous raconterai pas l'histoire, aucun intérêt de vous révéler l'intrigue, je n'aime pas "spoiler".
 
Non, mais en revanche, je peux vous dire que notre Jasper en a fait du chemin. Plus solide, lucide et combatif que jamais, notre nigaud se révèle enfin à lui-même et aux autres. Il aura des choix cornéliens à faire, de grands combats à mener pour qu'enfin la paix revienne de même que sa paix intérieur. Tous les voiles seront levés! Aucun personnage ne sera oublié. La surprenante Ombe ne sera pas en reste. Erik L'Homme en auteur loyal accorde une grande part à ce personnage charismatique et pour moi conclue admirablement ce dernier opus.
Je suis ravie qu'Erik L'Homme se soit accroché jusqu'au bout pour mener à bien ce projet. C'est une très belle preuve d'amitié! La pression devait être au rendez-vous, l'absence de Pierre parfois cruelle. En tout cas, je suis fan de cette série truculente et surprenante à souhait!

J'ai eu la chance d'avoir une très belle dédicace sur le tome 5 (symbolique pour moi) à Montreuil
 


lundi 17 décembre 2012

AbêêCdaire, idiotismes animaliers et autres bêêtises de Marido Viale et illustré par Xavière Broncard

Date de parution : 21/06/12
Éditeur : Belize (Editions)
ISBN : 978-2-917289-62-4 
Nb. de pages : 50 pages 
Dimensions : 23,6 cm × 23,9 cm × 1,1 cm 
Prix: 14.50€

Note: 5/5  Un album vraiment original!

Quatrième de couverture:

L'idiotisme n'est pas une idiotie mais une expression imagée, d'ailleurs impossible à traduire dans une autre langue. Cet abécédaire comporte de véritables idiotismes mettant en scène des animaux, connus ou pas, mais aussi des idioties (les bêêtises). A vous de les découvrir ! Je sais bien qu'on est des sardines, mais est-on obligées de se serrer autant ? Poussez- vous !
 
Drôle et intelligent!!!
 
Voici un album détonant qui l'air de rien va vous divertir, faire rigoler les enfants, leur apprendre de nombreuses expressions courantes et qui propose également l'air de rien différentes façons d'écrire les lettres de l'alphabet (majuscule, bâton, attachée...).
 

Dans un premier temps, l'expression est expliquée puis vient une phrase décalée, plus légère: apprendre oui mais s'amuser surtout!
 

Un album très malin (j'adore la lettre I ^^), Marido Viale a su faire preuve d'inventivité de de malice. Peu de mots mais ils font mouche (et oui pour lettre M il y avait celui-ci aussi ;))
Les illustrations sont signées Xavière Broncard et sont très chouettes , peu de traits, pas d'artifice mais très efficaces!
Un album a découvrir en famille, qui se glissera facilement sous le sapin (et oui, en plus il est aux couleurs de Noël^^)
 

 

vendredi 14 décembre 2012

Le manuel des maternelles: 75 réalisations pour toute l'année

Date de parution : 11/09/09
Éditeur : Fleurus
ISBN : 978-2-215-09173-8 
Nb. de pages : 127 pages 
Dimensions : 23,0 cm × 25,0 cm × 1,0 cm 
Prix: 12.95€

Note: 5/5

Quatrième de couverture:

A l'âge des premières découvertes à l'école, bricoler est un jeu d'enfant ! Au fil des saisons, ce livre accompagne les petits malins pour créer au rythme des fêtes, de la rentrée ou des vacances... Spécialement conçues pour les artistes en herbe de 3 à 6 ans, ces jolies réalisations utilisent des matériaux simples ou de récupération, pour s'amuser pendant des heures sans se ruiner ! Selon leur habileté et le temps à occuper, toutes les petites mains trouveront l'activité idéale. Et grâce à la liste détaillée du matériel, aux illustrations, aux explications en pas à pas et aux patrons, les enfants seront toujours fiers de leurs créations !
 
 
Un livre de loisirs créatifs absolument génial!!!
 
Des créations à faire pour toute l'année, des idées de récup vraiment chouettes et originales! Un vrai régal...
 

On trouve des décos de noël, des sculptures en pâtes à sel, des figurines, des marionnettes,


Des cartons d'invitations,


Et même plus encore...


De quoi bien occuper les enfants et des créer des choses en famille. Vous ne saviez pas quoi faire lors des jours pluvieux ou lors des vacances scolaires? Ne cherchez plus, voici un livre qui devrait vous donner des idées... les explications sont claires, chaque étape bien détaillée. La présentation est très chouette et le résultat en photo. Le format assez grand du livre rend la manipulation plus facile bref... un coup de cœur!!!



 

mercredi 12 décembre 2012

Où es-tu, Lulu? de Laurence Pérouème et illustré par Cécile Rescan

Date de parution : 06/10/12
Éditeur : Naïve
ISBN : 978-2-35021-294-4 
Nb. de pages : 42 pages 
Dimensions : 14,8 cm × 20,9 cm × 0,8 cm
Prix: 13 €

Note: 5/5 Un livre très bien écrit!

Quatrième de couverture:

Le jour de la rentrée des classes, Théo ne retrouve pas son ami Lulu. La maîtresse, Emilie, lui annonce qu'il ne reviendra plus, qu'il a eu un accident. Mais Théo ne comprend pas l'absence de son ami, ni la tristesse de ses proches. Lulu ne peut pas avoir disparu comme ça !
Où es-tu Lulu ? est né de la volonté d'apporter aux enfants, et aux parents; confrontés à la perte d'un proche des mots justes et sensibles afin de leur ouvrir une fenêtre sur l'avenir.
 
Un album au sujet sensible traité avec brio!
 
Vous le savez Laurence Pérouème est une auteure que j'ai découvert il y a peu mais qui a su me toucher par le choix de ses sujets et l'intelligence de ses textes. Où es-tu, Lulu? est encore un cran au dessus des autres albums que je vous ai déjà présentés.
Cet album aborde avec délicatesse, mais sans sensiblerie superflue, la perte d'un camarade de classe. Rares sont les auteurs a avoir osé abordé la mort d'un enfant. On parle du deuil d'un grand parent, parfois d'un parent mais d'un enfant... c'est extrêmement délicat. Comme... tabou. Et pourtant...
Laurence Pérouème parvient à écrire un texte que l'on peut lire à nos enfants sans crainte. Elle a su trouver les mots, prendre le temps de poser les choses car le deuil se fait en plusieurs étapes.
 
"Tu crois que Lulu est plus haut que les nuages?"
 
A mesure que le temps passe (symbolisé par un marronnier), le petit Théo prend conscience que son ami ne reviendra pas. Il pose de nombreuses questions comme lorsqu'on lui dit que son ami est "au ciel" et qu'il veut prendre un hélicoptère ou un ballon pour le rejoindre. Ses parents vont répondre à chacune de ses interrogations sans jamais se dérober car les questions sont essentielles pour comprendre, pour apprendre, pour accepter, pour continuer à vivre.

"Le soir, Théo pose beaucoup de questions à ses parents.
Des "pourquoi" et des "comment" qui n'en finissent pas."

Les illustrations ont des couleurs chaudes (je trouve la qualité d'impression assez bonne), les regards sont appuyés et les traits arrondis pour plus de douceur.

"- Au revoir, Lulu! dit-il en partant."
 
Un très bel album qui m'a beaucoup touchée par son approche, par sa franchise, par la tendresse qu'il dégage. Bravo à Laurence Pérouème qui a su trouver les mots...

Découvrir le site de l'association Sauve qui veut
J'ai eu la chance de me faire dédicacer l'album à Montreuil.





lundi 10 décembre 2012

Candy d'Anne Loyer

Date de parution : 13/09/12
Éditeur : Des ronds dans l'O
Collection : Text'O
ISBN : 978-2-917237-39-7 
Nb. de pages : 53 pages 
Prix: 6.90€

Note: 5/5 UN COUP DE COEUR! 

Quatrième de couverture:

Candy et Pamela sont les meilleures amies du monde. Les meilleures ennemies aussi. Un jour pourtant, leur amitié exclusive est fragilisée par l'arrivée des garçons. C'est l'heure des premiers baisers, des premières aventures amoureuses et des premières relations sexuelles pour les jeunes filles. Et puis tout va très vite. Candy devra se rendre à l'évidence : elle se retrouve enceinte. Elle a 15 ans. Il faut prendre une décision. Candy est confrontée à son présent - les études, la famille - et à son avenir.
 
 
Un roman poignant qui devrait être une lecture obligatoire dès 14 ans!
 
Il n'est malheureusement pas rare d'entendre parler d'avortement chez les adolescentes. Malgré toutes les manifestations dans les collèges et les lycées pour informer les jeunes des moyens de contraception, les chiffres concernant l'IVG chez les ados ne cessent de croître.
Anne Loyer, avec un texte simple, direct et très efficace, aborde ce sujet encore "délicat". Nous suivons l'histoire de Candy et à travers ses yeux nous l'accompagnons tout au long de cette épreuve dont elle ne sortira évidemment pas indemne.
Sans concession, sans fausse pudeur, ce roman soulève toutes les interrogations, les doutes, les peurs, que peuvent ressentir les jeunes filles concernées, comme un témoignage.
J'aime cette écriture d'Anne Loyer, si fluide, si vraie. Chaque mot, chaque étape de l'épreuve que subit Candy y est dépeinte naturellement, parfois crûment mais sans voyeurisme, sans mettre mal à l'aise. Les mots sont ceux d'une adolescente qui va devoir surmonter cette rude épreuve. Elle a la chance de ne pas être seule, son amie/ennemie Pamela est à ses côtés. Mais elle est marquée dans sa chair et il lui faudra du temps et du courage pour avancer, se reconstruire.
Un roman à lire, à offrir, à conseiller sans modération!

vendredi 7 décembre 2012

Night School tome 2: Héritage de C.J Daugherty

Date de parution : 22/11/12
Editeur : Robert Laffont
ISBN : 978-2-221-13091-9
Nb. de pages : 395 pages
Prix: 17.90€

Note: 4.5/5

Quatrième de couverture:

Humiliée de devoir la vie sauve à d'autres qu'elle-même, et consciente que sa vie demeure inextricablement liée à de terribles enjeux encore très flous pour elle, Allie finit par rejoindre les rangs de la Night School. Commence alors le véritable travail. La Night School combine des cours de self-défense aux cadences infernales, ainsi qu'un entraînement à la survie faisant appel à beaucoup de stratégie.
A Cimmeria, les pensionnaires apprennent à vivre comme les personnages de pouvoir qu'ils sont appelés à devenir, que ce soit politicien, cadre de haute volée ou capitaine d'industrie. Et le message de la Night School est clair : pour pouvoir dominer le monde, il faut renoncer à sa vie propre et se dévouer corps et âme à l'Organisation...
 
Un deuxième tome réussi...
 
Ahhh, quel plaisir de retourner à Cimmeria!!! J'ai adoré ce deuxième tome que j'ai trouvé plus passionnant encore que le premier et surtout plus accrocheur!
Allie revient dans cette école toujours aussi mystérieuse mais cette fois, de nombreux secrets vont trouver leur réponse. Le rythme s'accélère. Elle rejoint enfin le groupe de la Night Scool mais ce ne sera pas sans conséquences...
Certains fantômes du passé vont ressurgir, Allie est à l'heure des choix: Qui croire de sa directrice et protectrice ou de son frère, fidèle de Nathaniel? Qui choisir entre Carter (son petit ami troublant) et Sylvain (dont le magnétisme opère toujours autant)? Le cœur ou la raison? Et si les deux étaient liés?
Certains choix risquent de mettre en péril l'équilibre qui règne à Cimmeria et la vie de certains des camarades d'Allie sera menacée.
 
De nouveaux personnages font leur apparition, jetant ainsi un nouveau souffle. Certains personnages secondaires prennent de l'ampleur et les personnages principaux sont malmenés. J'aime!
 
Une écriture toujours aussi agréable, un thème vraiment intéressant, de personnages forts et en même temps terriblement humains. Se plonger dans ce deuxième opus, c'est ne plus pouvoir lâcher le livre jusqu'à la fin. C'est incroyablement addictif et palpitant. Je ne suis pas loin du coup de cœur et j'espère très vite pouvoir lire la suite...
 
 

mercredi 5 décembre 2012

Pégase et Bellérophon contre la Chimère de Laurent Bègue et illustré par Noémie Foucher

Date de parution : 16/11/12
Éditeur : Belize (Editions)
Collection : Il était une fois...
ISBN : 978-2-917289-63-1
Nb. de pages : 30 pages
Dimensions : 16,4 cm × 24,7 cm × 0,8 cm
Prix: 8.90€

Note: 5/5  Un gros coup de cœur pour cette collection!!!

Un vrai bonheur de découvrir les héros de la mythologie autrement!
 
Bellérophon est un humain courageux qui a pour mission de vaincre la terrifiante Chimère. Athéna va lui donner la possibilité de chevaucher l'indomptable Pégase afin de terrasser la créature tant redoutée. Bellérophon va accomplir avec brio sa mission. Mais cet exploit va le rendre affreusement vaniteux et la vanité de ce simple humain n'est pas au goût de Zeus. Bellérophon va commettre une faute qui ne restera pas impunie...
 
Je ne connaissais pas le mythe de Bellérophon. Je connaissais Pégase et la Chimère mais là j'ai appris un très beau mythe! Cette collection est géniale, souvenez-vous j'en avais déjà chroniqué un titre: Le roi Midas et ses oreilles d'âne.
Lauret Bègue met à la portée des plus jeunes des mythes grecs passionnants et pas forcément très exploités. Toute la famille apprend en quelques pages ces "histoires" palpitantes qui m'ont toujours fait rêver. J'aime que l'on rende accessible des textes anciens, des contes, des légendes... Je ne peux qu'aimer la démarche de cette formidable maison d'édition!
 
 
Les illustrations sont ici signées Noémie Foucher, elles me rappellent certaines illustrations anciennes que l'on trouvait dans les livres d'autrefois. Elles collent très bien avec le texte et l'esprit de la collection. Encore un point positif pour moi.
 
 
J'insiste encore sur le confort de la lecture car la disposition du texte et la typographie permet aux enfants qui débutent en lecture ou encore aux enfants dyslexiques d'être assez à l'aise.
 

mardi 4 décembre 2012

Il était une fois... le salon du livre de Montreuil


S'il est bien un endroit où je rêvais d'aller un jour, en tant que libraire et lectrice passionnée, c'était bien au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil. Mon rêve s'est enfin réalisé...
Le samedi 1er décembre, j'ai pris le TGV direction la Terre-Promise. Sitôt les bagages déposés à l'hôtel, avec ma complice Lael, nous nous sommes munies de nos accréditations et ruées vers la caverne d'Ali Baba.
A peine étions entrées, que déjà nos yeux brillaient de mille feux. Sautant sur place comme deux gamines, nous avons nagé avec délectation dans cet océan de merveilles. Des stands à perte de vue, des maisons d'édition toutes plus formidables les unes que les autres et des livres, des livres... DES LIVRES!!!
J'avais tout prévu, le plan était mémorisé, direction le 1er étage.
1ère étape: le stand Des ronds dans l'O j'y achetais Candy d'Anne Loyer (j'y reviendrai plus tard) et La tisseuse de Nuages de la fabuleuse Ingrid Chabbert illustré par la très talentueuse Virginie Rapiat dont j'admire le travail depuis un bon moment. Journée bénie, il se trouve que cette dernière était sur le stand et j'ai pu avoir une super dédicace.
 
 
 
Puis je suis allée voir les éditions Balivernes que j'aime beaucoup et dont je vous parlerai bientôt plus en détails (et oui, je vous réserve des surprises^^). Ensuite, le stand des éditions Belize m'a gentiment accueillie et j'ai rencontré Laurent Bègue, éditeur et auteur de plusieurs albums de la collection Il était une fois (dont je vous ai parlé récemment et dont vous découvrirez très bientôt de nouveaux titres) et Laurence Pérouème dont vous avez pu découvrir l'interview ainsi que plusieurs de ses albums (dont un à suivre dans les jours à venir). Voici un petit aperçu de ce que vous retrouverez bientôt sur Parfums de Livres:
 
 
J'ai eu la surprise de croiser Céline Lamour-Crochet dont je suis les albums de près et qui est absolument adorable (j'aurais adoré la retrouver ensuite sur le stand de Mineditions mais j'ai manqué de temps :()
Je suis ensuite allée sur le stand de Gallimard pour rencontrer Erik L'Homme et me faire dédicacer le tome 5 de A comme Association (qui rend hommage à Pierre Bottero et qui a donc une saveur toute particulière pour moi). J'ai eu la joie de rencontrer deux filles formidables Iris et Lucille (blog: La ronde des livres) qui ont non seulement un humour décapant, qui ont ri à mes pitreries (oui, je peux être très drôle quand je veux) mais surtout qui m'ont permis de m'évader par moments pour me rendre sur d'autres stands tout en me gardant ma place dans la file et ça... bah moi je dis: MERCI! Lors de cette attente interminable, j'ai eu une autre surprise: celle de croiser Edwige Planchin un bonheur de plus.
Quand enfin, je me suis retrouvée devant Erik L'homme, j'ai fondu en larmes, je lui ai bredouillé un merci car c'est homme est génial et j'admire vraiment la façon dont il a mené à terme la série (et le souvenir de Pierre...).
 

Puis retour au stand des Ronds dans l'O pour une dédicace d'Anne Loyer pour Candy (bientôt ma chronique sur ce roman très intense).

 
Depuis le temps que je voulais la rencontrer en "vrai", je l'ai trouvé pétillante et aussi chouette que je l'imaginais. J'y ai aussi retrouvé Athinae une copine facebookienne avec son accent qui chante et c'était très sympa. Ensuite, direction le stand des éditions Naïve où Laurence Pérouème ainsi que l'illustratrice Cécile Rescan m'ont dédicacé Où es-tu, Lulu? un album magnifique dont la chronique paraîtra prochainement.
 
Puis, il a fallu courir au RDC pour Jean-Michel Payet car c'est la dernière cerise qui manquait sur mon livre^^
                                  
Après toutes ces émotions, retour au 1er pour voir les éditions Gulf Stream qui nous ont réservées à ma copine Lael et moi un chaleureux accueil, bientôt plus d'infos mais je tiens à les remercier pour leur gentillesse et leur sourire!
Et puis, il y a eu la soirée avec l'Ecole des Loisirs et là... Audren, Alice de Poncheville, Malika Ferdjouk et Colas Gutman m'ont totalement conquise! Audren est si INCROYABLE. Alice de Poncheville est très drôle aussi et que dire de Colas Gutman? Cet auteur est surprenant! J'adore son univers. Quant à Malika Ferdjouk... wahou! 4 auteurs 4 coups de cœur! Accessibles et généreux... Je ne redescends pas de mon nuage!... 4 livres et 4 dédicaces sont la preuve que ce n'était pas un rêve (heureusement)






 Et cette soirée m'a permis également de rencontrer des blogueurs que je suis depuis un bon bout de temps et de découvrir qui se cache derrière Stéphie (je dois l'avouer mon très gros coup de cœur, j'ai beaucoup ri avec elle, c'est une personne franche qu'il me tarde de revoir), Gabriel (qui est très sympa, oui oui Gabriel, c'est sincère), Herisson (une blogueuse incontournable qui est vraiment très sympa et très douce), Emma (qui est super drôle et avec qui j'ai passé un super moment), Leiloona (qui est aussi formidable et avec qui j'aurais aimé parlé davantage)... et tant d'autres encore que je dois oublier (mille excuses).
Mon escapade à Montreuil s'est achevée le dimanche matin avec un brunch organisé par la collection R, où j'ai pu papoter en anglais avec C-J Daugherty (dont la chronique sur le tome 2 de Night School ne va pas tarder^^), et partager un bon moment avec d'autres blogueurs.
Il a malheureusement été très vite l'heure de reprendre le train et ainsi s'est achevé mon séjour.
Un grand merci à tout le monde mais surtout à ma Lael avec qui ce fut un réel plaisir de partager tous ces instants.
 
Fin